Des organisations canadiennes demandent au Canada de voter pour une Jérusalem partagée aux Nations unies

Untitled_design_(16).pngMontréal, le 7 décembre 2020 – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) et la Coalition des organisations palestiniennes canadiennes (CCPO) demandent au gouvernement canadien de voter en faveur d’une résolution à venir sur le statut de Jérusalem à l’Assemblée générale des Nations Unies (AG). La résolution rejette l’annexion unilatérale de Jérusalem par Israël, et demande que les préoccupations des Palestiniens et des Israéliens soient prises en compte lors des négociations sur le statut final de Jérusalem. La résolution devrait être examinée par la plénière plus tard cette semaine, en même temps que les votes finaux sur une série de résolutions annuelles connexes.

De 2000 à 2010, le Canada a voté « Oui » pour la résolution sur Jérusalem, avant de radicalement changer de position en 2011. Lors du vote préliminaire en commission, le Canada a maintenu son habitude anti-palestinienne en votant "non" ou en s'abstenant sur onze motions connexes qui affirmaient les droits humains des Palestiniens, à l'exception du seul vote du Canada en faveur de l'autodétermination palestinienne.

La résolution à venir sur Jérusalem devrait refléter les positions actuelles du Canada en matière de politique étrangère : condamner l’occupation israélienne de Jérusalem Est comme illégale, demander une solution juste et durable qui prend en considération les préoccupations légitimes des Israéliens et des Palestiniens, et demander à toutes les parties prenantes de respecter le statu quo historique en ce qui concerne les lieux saints. « Ce vote est une opportunité pour le Canada de démontrer qu’il maintient sa propre position sur une Jérusalem partagée. », a déclaré Michael Bueckert, vice-président de CJPMO. « Il serait mal venu pour le Canada de continuer à voter contre ses propres positions, dans le seul but de défendre Israël contre des critiques légitimes. », a rajouté Bueckert.

« Le statut de Jérusalem est un enjeu important pour les Canadiens palestiniens, qui veulent voir leur gouvernement s’opposer aux actions dangereuses sur le terrain, comme l’annexion israélienne et la décision de Trump de déplacer l’ambassade américaine. », a déclaré Mousa Zaidan, coordinateur national pour la CCPO. « Nous espérons que les politiciens canadiens vont commencer à écouter leurs électeurs sur des questions importantes comme celles-ci, et qu’ils arrêteront de les tenir pour acquis. »

Pour vous aider à comprendre le bilan de vote du Canada à l’ONU, CJPMO a récemment lancé son Tableau de bord de l’ONU, une nouvelle ressource qui permet aux Canadiens d’explorer comment le Canada a voté sur 16 résolutions concernant les droits des Palestiniens entre 2000 et 2020. Un sondage EKOS de juin 2020 a montré que 82% des Canadiens soutiennent une Jérusalem partagée, et rejettent la proposition de reconnaître Jérusalem comme étant la capitale exclusive d’Israël.

 À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michael Bueckert, VP CJPMO: 613-315-7947 ou michael.bueckert@cjpme.org

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Montrer 1 réaction

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.