La crise au Yémen

CJPMO est ravie de publier sa série en 13 parties analysant les positions des partis politiques canadiens. CJPMO espère qu'en révélant ce que chaque parti a dit et fait sur les enjeux clés du Moyen-Orient, les Canadiens seront mieux informés pour voter dans les prochaines élections. Notre prochaine analyse étudie la position de tous les partis sur la crise au Yémen.

 

 

 

Voir l'analyse en format PDF (en anglais seulement)

THE YEMEN CRISIS
LA CRISE AU YÉMEN

Assessment / Évaluation

Conservative Party of Canada
Parti conservateur du Canada

F

New Democratic Party
Nouveau Parti démocratique

A

Liberal Party of Canada
Parti libéral du Canada

D-

Bloc Québécois

B+

Green Party of Canada
Parti Vert du Canada

B+

 

Sommaire

Malgré la terrible crise humanitaire créée par la guerre civile au Yémen, menée en grande partie par la coalition dirigée par les Saoudiens, le Parti conservateur a refusé de donner la priorité aux préoccupations humanitaires sur les gains économiques dans ses relations avec le Royaume saoudien. En ce qui concerne l'armement des Saoudiens, les libéraux n’ont pas été meilleurs que les conservateurs, bien qu’ils aient fourni une aide humanitaire pour la crise humanitaire au Yémen. En conséquence, les parties ont reçu des notes d’échec et de quasi-échec. Bien que le Bloc québécois et les verts n’aient pas accordé la priorité à la crise du Yémen, leurs réponses ont été consistantes avec le droit international et les inquiétudes humanitaires. Ainsi, leurs notes sont assez élevées. Le NPD se démarque des autres partis, étant donné qu’il s’est exprimé sur le sujet à de nombreuses reprises, demandant le respect des Yéménites et des droits humanitaires et la fin du commerce d’armes du Canada à l’Arabie saoudite.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.