Réponse aux abus de l'Égypte

CJPMO est ravie de publier sa série en 13 parties analysant les positions des partis politiques canadiens. CJPMO espère qu'en révélant ce que chaque parti a dit et fait sur les enjeux clés du Moyen-Orient, les Canadiens seront mieux informés pour voter dans les prochaines élections. Notre prochaine analyse étudie la position de tous les partis sur les violations des droits de la personne de l'Égypte.

 

 

 

Voir l'analyse en format PDF (en anglais seulement)

RESPONSE TO EGYPT'S WIDESPREAD HUMAN RIGHTS ABUSES
RÉPONSE AUX ABUS DE L'ÉGYPTE

Assessment / Évaluation

Conservative Party of Canada
Parti conservateur du Canada

D

New Democratic Party
Nouveau Parti démocratique

B

Liberal Party of Canada
Parti libéral du Canada

D

Bloc Québécois

n/a

Green Party of Canada
Parti Vert du Canada

n/a

 

Sommaire

Bien que les libéraux aient critiqué dans le passé la détention de citoyens canadiens par l’Égypte, depuis l’élection de Trudeau, le gouvernement a échoué à dénoncé les violations des droits de la personne en Égypte. De la même manière, les conservateurs ont continué à privilégier la supposée « stabilité » aux droits de la personne, et sont restés silencieux face aux abus généralisés en Égypte. Le NPD est le seul parti qui a condamné ouvertement la répression des libertés civiles en Égypte, les détentions massives et les exécutions, ainsi que le recours à la torture. Alors qu’au cours des années précédentes, les verts se sont prononcés contre la détention de citoyens canadiens par l’Égypte, CJPMO n’a trouvé aucune déclaration sur les violations continues des droits de la personne en Égypte. De même, CJPMO n’a trouvé aucune déclaration du Bloc québécois.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.