CJPMO s'oppose aux ambassades étrangères à Jérusalem

pr2.pngMontréal, le 6 décembre 2018 — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) s’opposent à la décision du gouvernement américain de Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, et de  déménager leur ambassade à Jérusalem. Comme de nombreux Canadiens, CJPMO croit fermement que les gouvernements du monde ne devraient pas reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël tant qu’Israël n’aura pas conclu un accord de paix juste avec les Palestiniens.

« Le statut de Jérusalem est l’une des questions les plus sensibles du conflit israélo-palestinien, et Israël viole le droit international à plusieurs égards vis-à-vis de Jérusalem », déclare le président de CJPMO, Thomas Woodley. « L’annonce de Trump est inutilement provocatrice et incendiaire », rajoute Woodley. CJPMO souligne que la décision de Trump rompt avec des décennies de politique américaine sur Israël, et empêchera l’administration Trump de se présenter comme un arbitre neutre dans toutes négociations futures.  En témoignage de l’opinion du reste du monde sur la question, l’Assemblée générale des Nations Unies a voté majoritairement la semaine dernière que « toutes décisions prises par Israël, Puissance occupante, pour imposer ses lois, sa juridiction et son administration à la ville sainte de Jérusalem est illégale et, de ce fait, nulle et non avenue. ».

CJPMO souligne que la décision de l'administration Trump va à l'encontre de l'intention du plan de partage de l'ONU établi par la communauté internationale dans la Résolution 181 de l'ONU. La résolution 181 a classé Jérusalem comme une ville internationale, mais en 1967, Israël a annoncé qu’elle annexait la ville. La communauté internationale n’a jamais reconnu l’annexion de Jérusalem par Israël, ainsi les plans de l'administration Trump vont à l'encontre d'un consensus international de longue date. Déménager l’ambassade américaine à Jérusalem confère également une fausse légitimité aux activités illégales d'Israël à Jérusalem-Est et dans les Territoires palestiniens occupés.

Jérusalem est un sujet sensible entre les Israéliens et les Palestiniens. Les deux peuples voient Jérusalem comme leur capitale. La question est tellement controversée qu’un certain nombre de pays et d’organisations ont menacé de rompre les liens avec les gouvernements israélien et américain si les États-Unis allaient de l’avant avec leur décision de déménager leur ambassade.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.