Le gouvernement Trudeau devrait condamner Israël à propos de la loi sur les colonies

Illegal_sett_v.2.jpgMontréal, le 8 février 2017 - Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) implorent une fois de plus le gouvernement Trudeau de condamner publiquement une autre étape de la dépossession des Palestiniens en Cisjordanie par Israël. Les membres de la coalition de droite du gouvernement israélien ont forcé le projet de loi, qui est passé à 60 voix contre 52 au sein du parlement d'Israël - la Knesset. Le soi-disant « projet de loi de réglementation » d'Israël a été qualifié de moyen de « légaliser le vol » des terres palestiniennes. « Le silence du gouvernement Trudeau à ce sujet, et au
 sujet des autres mesures israéliennes récentes visant à déposséder les Palestiniens est inadmissible », a déclaré Thomas Woodley, président des CJPMO.

Certains détracteurs du projet de loi d'Israël l'appellent le « projet de loi sur l'expropriation », puisqu'il légalise rétroactivement la saisie par le gouvernement de terres privées palestiniennes. Pour les Israéliens, cela affectera environ 50 « colonies » et « avant-postes », contenant environ 4 000 logements. Des experts juridiques considèrent ces colonies comme étant illégales en vertu de l'article 49 de la quatrième Convention de Genève. Les Palestiniens touchés n'ont pas été identifiés. Cette action par le gouvernement israélien laisse à penser qu'il considère avoir un pouvoir absolu en Cisjordanie - chose qu'il n'avait jusqu’alors jamais officiellement affirmée. Après une telle action, de nombreux détracteurs israéliens du projet de loi suggèrent qu'Israël devrait donner aux Palestiniens en Cisjordanie le droit de voter aux élections israéliennes.

Le projet de loi est tellement controversé que même le procureur général d'Israël, Avichai Mandelblit, a déclaré qu'il ne défendra pas ce projet de loi devant les tribunaux sous prétexte que ce dernier contrevient à la quatrième Convention de Genève. Beaucoup pensent que c'est un grand pas vers l'annexion illégale de la Cisjordanie par Israël, et le projet de loi a été condamné par de nombreux leaders internationaux. L’envoyé spécial de l'ONU au processus de paix au Moyen-Orient Nickolay Mladenov a déclaré que le projet de loi « offre la possibilité d'une annexion totale [israélienne] de la Cisjordanie et mine donc substantiellement la solution des deux États ».

« Le silence total du gouvernement Trudeau et son indifférence à l'égard de ces développements illégaux sont plus que bouleversants » », a déclaré Woodley. « C'est triste, triste que ce gouvernement soit si indifférent aux droits de l'homme et à la justice ou la paix au Moyen-Orient". Les dirigeants palestiniens ont exprimé leur indignation face au projet de loi et ont appelé à des sanctions internationales contre Israël pour cette nouvelle mesure illégale. CJPMO souligne que l'adoption de cette nouvelle loi vient s’ajouter à une série de mesures prises par Israël pour profiter du gouvernement de droite de Trump aux États-Unis. Depuis le début de l'année, les dirigeants israéliens ont déjà annoncé des plans pour plus de 6000 logements illégaux.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec CJPMO au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.