CJPMO applaudit l’engagement renouvelé du Canada envers les réfugiés palestiniens

UNRWA-2.pngMontréal, le 16 novembre 2016 Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) félicite la décision du gouvernement canadien de renouveler le financement de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), l’agence d’aide de l’ONU pour les réfugiés palestiniens. Plus tôt aujourd’hui, la ministre canadienne du Développement international, Marie-Claude Bibeau a annoncé que le Canada allait verser 25 millions de dollars pour soutenir le travail de l’organisation. « Le gouvernement Trudeau se différencie enfin du gouvernement d’Harper en ce qui concerne le Moyen-Orient, » déclare Thomas Woodley, président de CJPMO.

CJPMO et une douzaine d’autres organisations canadiennes discutent avec le gouvernement depuis des mois pour l’encourager à prendre une décision pour aider les réfugiés palestiniens. En mai, une lettre co-signée par la CSN (Confédération des syndicats nationaux), par la FNEEQ (Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec), par la CSQ (Centrale des syndicats du Québec) et par deux douzaines d’autres organisations demandait que 35 millions de dollars soient versés à l’office de secours des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

CJPMO remarque que le gouvernement Trudeau se différencie de celui d’Harper sur plusieurs points majeurs dans son financement à l’UNRWA. Premièrement, le Canada a recommencé à aider l’UNRWA après qu’Harper ait arrêté trois années auparavant. De plus, le Canada va maintenant donner à l’UNRWA un programme de développement « permanent ». Avant de mettre fin au financement, Harper donnait seulement au programme d’urgence de l’UNRWA. « C’était comme si Harper pensait que les Palestiniens avaient été victimes d’un tremblement de terre, » explique Woodley, « plutôt que d’être dépossédés de leur terre en tant que peuple autochtone. »

L’UNRWA fournit principalement des programmes de santé, d’éducation et de développement pour les réfugiés palestiniens à Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie, au Liban et ailleurs. Durant les récentes semaines, l’organisation a réduit ses effectifs et ses services à cause de déficits budgétaires. Avant cette annonce, le Canada était le seul pays du G7 qui ne contribuait pas à l’UNRWA. Historiquement, avant les années Harper, le Canada était un donateur important pour l’UNRWA. Étant donné le rôle de l’Occident dans la création du problème des réfugiés palestiniens, CJPMO et d’autres organisations pensent que le Canada a la responsabilité de les aider jusqu’à ce qu’une solution juste soit trouvée.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec CJPMO au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.