Un groupe du mouvement BDS est visé par des menaces et des propos haineux après une motion parlementaire

HateSpeech.pngMontréal, le 10 mars 2016 – Suite à l’adoption parlementaire, le 22 février dernier, de la motion « anti BDS » et suite à ces propres initiatives de BDS, Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) et ses sympathisants ont été beaucoup plus visés, dans les médias sociaux, par des menaces et des propos haineux. Alors que les auteurs des propos haineux ont été rapidement bannis des médias sociaux après avoir écrit leurs commentaires. Commentaires qui constituent, néanmoins, des menaces et des discours haineux. « On doit se poser la question suivante : la motion parlementaire anti BDS annoncent-elle l’ouverture de la chasse aux militants des droits de la personne ? », demande d’un air songeur, Thomas Woodley, le président de CJPMO.

CJPMO est un organisme à but non lucratif qui milite pour les droits de la personne et qui fait activement la promotion du mouvement BDS (Boycottage, Désinvestissement et Sanctions contre Israël) comme étant un moyen économique d’inciter Israël à respecter les droits de la personne des Palestiniens. « Ce discours haineux est un phénomène que nous avons rarement vu dans les dernières années », affirme Thomas Woodley, « et les menaces et les propos haineux font souvent directement référence au Parlement et sa motion anti BDS ».  Le Code criminel du Canada, Article 319, précise que « l’incitation publique à la haine » est un délit passible de poursuites judiciaires, en soulignant que       « Quiconque, par la communication de déclarations en un endroit public, incite à la haine contre un groupe identifiable, lorsqu’une telle incitation est susceptible d’entraîner une violation de la paix, est coupable (a) d’un acte criminel ». Les déclarations qui sont apparues sur la page Facebook de CJPMO cherchaient clairement à inciter la haine contre les militants du mouvement BDS, en calomniant ces derniers de diverses manières, les qualifiants de « terroristes », «d’antisémites», de « fascistes », et de « fanatiques ». De telles déclarations incluaient ce qui suit :

  • « Le mouvement BDS est le mouvement Bombarder Détruire et Saigner […] Les vrais Canadiens ne sont pas jedauphobique comme les menteurs racistes que vous êtes. Et en passant la seule Bonne chose que Justin Trudeau a faite est d’avoir condamner votre mouvement de haïSSeurs de juifSS Vill et construit tout croche ». [sic]  
  • « [Nom] tu n’es rien d’autre qu’un haïsseur de juifs et un sympathisant des terroristes. Si t’es du Canada, t’es une honte pour ton pays. Si je te vois mettre ces collants [BDS] dans mon coin ca sera pas beau. Esti de complice de terroriste »
  • « Je soutien Israël. Pas les terroristes musulmans, les meurtriers, les batteurs de femmes et les violeurs d’enfants. Les sympathisants de BDS sont des fascistes moralement corrompus et des fanatiques ».

CJPMO et ses sympathisants ont aussi été la cible de menaces physiques sur Facebook. Certains commentaires hostiles cherchaient à localiser la situation géographique d’un des sympathisants de BDS. D’autres ont proféré des menaces physiques directes. Par exemple, une des petites brutes a écrit : «Je vois ces collants, je les arrache les câlisses. Je te vois les mettre- j’va t’arranger le portrait ben comme il faut ! »

D’autres menaces et propos haineux – soit intentionnellement ou par ignorance – cherchaient à associer le mouvement BDS aux mouvements islamiques terroristes – encore une fois, tendant à inciter la haine envers les militants, ainsi qu’envers les musulmans. Ces commentaires incluaient, notamment :

  • « Ne vous laissez pas dire quoi acheter par l’islam diabolique. Vous pouvez être certains que les musulmans n’ont pas votre santé à cœur. Ils veulent tous les chrétiens et les juifs MORTS ».
  • « Comptez-vous chanceux, bande de cons, de ne pas avoir été effacés de la surface de la terre. Mes souliers valent plus que vous tous réunis ».
  • « Mais tu soutiens les terroristes Islamiques de Hamas. Tu es juste un autre hypocrite antisémitique ». (en français dans le texte)
  • « Alors tu soutiens les islamistes et les djihadistes qui se fendent en quatre pour détruire la seule démocratie et le seul pays légitime au Moyen-Orient ». [sic]

« Les parlementaires proposent peut-être des motions dans le but de se faire du capital politique ou de se positionner cavalièrement, mais ils ne devraient pas le faire s’il en résulte une incitation ou un encouragement à la haine, ou même des menaces physiques », souligne Thomas Woodley. CJPMO et d’autres groupes qui soutiennent BDS au Canada ont toujours été clairs en affirmant qu’ils soutenaient le mouvement BDS quant aux fins énoncées du mouvement, qui correspondent d’ailleurs étroitement à la politique canadienne officielle relativement au conflit israélo-palestinien. Ces objectifs sont : mettre fin à l’occupation israélienne et à sa colonisation illégale des terres arabes; le démantèlement du mur israélien; l’égalité absolue des citoyens palestiniens d’Israël; et le respect des droits des réfugiés palestiniens.

À propos de CJPMO –Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter au 438-380-5410.

Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.