CJPME applaudit la demande de mandats d'arrêt de la CPI à l'encontre des dirigeants israéliens Netanyahu et Gallant

Montréal, le 20 mai, 2024 Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) se réjouissent de la demande de mandats d'arrêt déposée aujourd'hui par le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) à l'encontre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et du ministre israélien de la Défense Yoav Gallant.  La demande a été déposée contre les deux dirigeants israéliens en raison de leurs actions à Gaza, en particulier le ciblage de civils et le blocage de l'aide humanitaire. Dans le passé, le gouvernement Trudeau a cherché à dissuader la CPI d'enquêter sur les crimes de guerre commis par Israël, et CJPMO craint qu'il ne tente également d'entraver la justice aux côtés des États-Unis. CJPMO demande au Canada de soutenir publiquement la demande de mandats et d'être prêt à les exécuter s'ils sont délivrés

« La demande de mandats d'arrêt du procureur de la CPI est un grand pas en avant vers la responsabilisation des dirigeants israéliens pour crimes contre l'humanité, et le Canada a la responsabilité de la soutenir », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO. « En même temps, les représentants canadiens ne devraient pas supposer que seuls Netanyahu et Gallant sont coupables des crimes de guerre commis contre les Palestiniens.  De nombreux autres membres de l'administration d'extrême droite et de l'armée israélienne portent la responsabilité de ces crimes », a ajouté M. Woodley.  Même avant le 7 octobre, CJPMO demandait depuis longtemps au gouvernement canadien de réduire ses liens avec le gouvernement israélien.  La réponse disproportionnée et criminelle d'Israël après le 7 octobre rend cette action encore plus urgente, en commençant par un embargo militaire complet dans les deux sens.

Le procureur de la CPI, Karim A.A. Khan, a notamment accusé Netanyahu et Gallant 1) d'avoir affamé des civils en tant que méthode de guerre, 2) d'avoir tué volontairement et 3) d'avoir attaqué intentionnellement une population civile.  Le bureau du procureur a déclaré qu'il avait recueilli des preuves corroborantes provenant d'entretiens avec des survivants et des témoins oculaires, de documents vidéo, photo et audio authentifiés, d'images satellite et de déclarations de dirigeants israéliens suggérant qu'Israël avait « intentionnellement et systématiquement privé la population civile dans toutes les parties de Gaza d'objets indispensables à la survie humaine ».  M. Khan a également demandé des mandats d'arrêt contre trois dirigeants du Hamas pour leur rôle dans l'attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre.

CJPMO note que le gouvernement Trudeau a tenté à plusieurs reprises de décourager la CPI dans son enquête sur les crimes de guerre présumés commis par des responsables israéliens et palestiniens dans les territoires palestiniens occupés, qui a finalement été lancée en 2021. Cependant, le Canada est tenu, en vertu de l'article 86 du Statut de Rome, de coopérer pleinement avec la CPI dans le cadre de ses enquêtes et poursuites pénales. CJPMO rappelle également au gouvernement Trudeau que le 18 mars, il a voté en faveur d'une motion du NPD sur la Palestine qui comprenait un engagement à « soutenir la poursuite de tous les crimes et violations du droit international commis dans la région » et à « soutenir le travail de la Cour internationale de justice et de la Cour pénale internationale ».

Comme on pouvait s'y attendre, les dirigeants israéliens ont déjà attaqué la CPI et ses demandes de mandats d'arrêt en les qualifiant d’ « antisémites ».  Pourtant, CJPMO affirme que le Canada doit s'opposer aux efforts visant à protéger les responsables israéliens des poursuites de la CPI. De tels efforts sapent le soi-disant ordre international fondé sur des règles que le Canada invoque fréquemment, mais qui ne sont jamais appliquées lorsqu'il s'agit des actions d'Israël contre les Palestiniens. « Pour prouver que personne n'est au-dessus de la loi, le Canada doit soutenir publiquement les efforts de la CPI pour lancer des mandats d'arrêt contre ces dirigeants israéliens et veiller à ce que la justice soit rendue », a conclu M. Woodley.

À propos de CJPMOLes Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michael Bueckert, VP CJPMO: 613-315-947, [email protected].

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –