Une enquête de l'ONU conclut qu'Israël est responsable des « causes profondes » des violences de l'année dernière en Palestine

COI_web.pngMontréal, 7 juin 2022 — Les pratiques israéliennes d'occupation et de discrimination à l'égard des Palestiniens sont les « causes principales » des violences de l'année dernière, selon le premier rapport de la Commission d'enquête des Nations unies sur Israël et le territoire palestinien occupé. La commission d'enquête des Nations Unies a conclu que, bien qu'Israël et les autorités palestiniennes soient tous deux responsables des violations des droits de la personne, Israël est néanmoins beaucoup plus responsable en raison de la nature asymétrique de l'occupation et des autres mécanismes d'oppression. Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) exhortent le gouvernement canadien à accueillir publiquement les conclusions de l'enquête et à prendre des mesures pour s'attaquer aux causes profondes de la violence en Palestine.

« Ce rapport de l'ONU nous avertit que la paix restera une impossibilité tant que nous ne démantèlerons pas les structures d'oppression d'Israël, y compris son occupation militaire », a déclaré Michael Bueckert, vice-président de CJPMO. « Malheureusement, la politique canadienne actuelle vise à maintenir le statu quo, qu'il s'agisse d'exporter des armes à Israël ou d'accorder des avantages commerciaux aux entreprises de colonisation illégale », a ajouté M. Bueckert. CJPMO attend avec impatience les futurs rapports de l'enquête qui comprendront des recommandations de mesures de responsabilisation et évalueront les responsabilités des États tiers comme le Canada et des entreprises privées canadiennes dans la poursuite des politiques d'occupation.

Il s'agit du premier rapport de la Commission internationale indépendante d'enquête sur le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et Israël (CoI), qui a été établie par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à la suite de l'assaut israélien sur Gaza en mai 2021. CJPMO note que les enquêteurs ont été empêchés par le gouvernement israélien d'accéder à Israël ou aux territoires occupés pour les besoins de cette enquête. Contrairement aux enquêtes précédentes, le CoI a pour mandat d'enquêter sur le contexte historique et les causes profondes, y compris la discrimination au sein même d'Israël, ce qui rend son analyse plus complète. Voici quelques-unes de ses conclusions :

  • Le rapport note que ses « conclusions et recommandations relatives aux causes profondes sous-jacentes étaient en grande majorité dirigées vers Israël », en raison de la « nature asymétrique du conflit et de la réalité d'un État occupant l'autre »;
  • Le rapport conclut que « mettre fin à l'occupation des terres par Israël » demeure « essentiel pour mettre fin au cycle persistant de la violence », mais qu'il est également nécessaire de s'attaquer à la discrimination à l'encontre des Palestiniens en Israël et ailleurs;
  • Selon le rapport, « Israël n'a aucune intention de mettre fin à l'occupation, a des politiques claires pour assurer son contrôle total des territoires palestiniens occupés et agit pour modifier la démographie en maintenant un environnement répressif pour les Palestiniens et un environnement favorable pour les colons israéliens ».

CJPMO note que le Canada n'a pas réussi à démontrer son soutien au travail du CoI, malgré son soutien vocal à des mécanismes similaires en Ukraine et ailleurs. Au lieu de cela, le Canada a maintenu une attitude ambivalente, voire hostile, envers l'enquête. En décembre 2021, le Canada s'est abstenu sur un amendement israélien visant à défrayer l'enquête, tout en exprimant des « préoccupations importantes » à l'égard de l'enquête liées à « l'opposition depuis longtemps du Canada à la concentration disproportionnée sur Israël. » CJPMO exhorte le Canada à soutenir ce mécanisme international de comptabilité, et à mettre fin à sa pratique de protéger Israël de toute critique légitime dans les forums internationaux.

A propos de CJPMO – Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation laïque et à but non lucratif qui rassemble des hommes et des femmes de tous les horizons désireux de voir la justice et la paix reprendre racine au Moyen-Orient. Sa mission est de permettre aux décideurs de considérer toutes les parties avec équité et de promouvoir le développement équitable et durable de la région.

Pour plus d'information, veuillez contacter : Michael Bueckert, VP CJPMO : 613-315-7947 ou [email protected]

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpme.org

L'ensemble ou des parties de ce communiqué de presse peuvent être reproduits sans autorisation.