Alors que les réfugiés palestiniens sont confrontés à une crise sévère, le Canada doit montrer son soutien pour l’UNRWA

unrwa.pngMontréal, le 24 novembre 2020 – Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) et la Coalition des organisations palestiniennes canadiennes (CCPO) exhortent le gouvernement canadien à prendre des mesures en réponse à la crise à laquelle l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) fait face, l’agence de l’ONU responsable de 5,7 millions de réfugiés palestiniens. CJPMO et la CCPO demandent au Canada de renouveler et d’augmenter son soutien annuel à l’UNRWA, de fournir à l’office une aide financière d’urgence, et de voter en soutien aux réfugiés palestiniens à l’Assemblée générale des Nations unies (AG).

Depuis 2016, le Canada a fourni un financement annuel d'environ 20 millions de dollars à l'UNRWA, qui doit présentement être renouvelé. Plus tôt ce mois-ci, l’UNRWA a annoncé  qu’il était à court d’argent et faisait face à la « pire crise financière » de son histoire, partiellement à cause du déficit provoqué par le retrait du financement américain par Trump en 2018. Si l’UNRWA ne reçoit pas 70 millions de dollars américains supplémentaires en aide financière d’urgence d’ici la fin du mois de novembre, l’Office prévient qu’il ne sera pas en mesure de payer ses 28 000 employés ou de continuer à fournir des services essentiels. « Les réfugiés palestiniens comptent sur le soutien de la communauté internationale en cette période de crise », a déclaré Michael Bueckert, vice-président de CJPMO. « En plus d’un renouvellement de son financement annuel à l’UNRWA, le Canada devrait donner l’exemple en fournissant une aide d’urgence. Il n’y a plus de temps à perdre. ».

CJPMO souligne que malgré son soutien financier à l’UNRWA, le Canada refuse de soutenir l’UNRWA à l’AG. Depuis 2010 sous Stephen Harper, le Canada a voté tous les ans contre les résolutions supportant l’organisation, et s’est abstenu sur le renouvellement du mandat de l’UNRWA. Jusqu’à présent, en 2020, le Canada a maintenu son approche pour les votes en commission de l’ONU, mais il doit encore procéder à un vote final sur ces résolutions en session plénière à l’AG. « Le fait que le Canada ne soutienne pas l’UNRWA à l’ONU est déconcertant, compte tenu de ses propres contributions à l’agence », déclaré Mousa Zaidan, CCPO. « Le Canada devrait prendre position et être fier de son investissement dans la santé, l’éducation et le bien-être des réfugiés palestiniens – l’une des populations les plus vulnérables au monde. ».

Plus tôt ce mois-ci, CJPMO et la CCPO ont mené avec succès une campagne pour inciter le Canada à voter en faveur de l’autodétermination palestinienne à l’AG. Malgré ce vote, le Canada a maintenu son habitude anti-palestinienne radicale de voter « non » sur les motions relatives aux droits humains des Palestiniens, même lorsque ces motions sont consistantes avec la politique canadienne officielle. Il y a quelques semaines, CJPMO a publié son « Tableau de bord de l’ONU » un outil en ligne pour suivre le vote du Canada sur les résolutions annuelles des Nations unies sur les droits de la personne des Palestiniens.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Michael Bueckert, VP CJPMO: 613-315-7947 ou [email protected]

 

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.