Des groupes de défense des droits de la personne évaluent les candidats à la direction du Parti vert sur les questions relatives au Moyen-Orient

FR-GRC-Facebook.pngMontréal, le août 20, 2020  — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) et Voix juives indépendantes (VJI) ont conduit une analyse complète de chacun des neufs candidats à la direction du Parti vert du Canada (PVC) sur les questions relatives au Moyen-Orient, en attribuant à Dimitri Lascaris la meilleure note (A). Meryam Haddad obtient la deuxième place avec un A-, suivie de Judy Green et Amita Kuttner qui ont obtenu B+. En bas du classement, on retrouve Glen Murray avec un C et Annamie Paul avec un C-.

Cette évaluation était basée en partie sur les réponses des candidats à un questionnaire sur les questions majeures relatives au Moyen-Orient, ainsi que sur les médias sociaux des candidats, les déclarations de presse, les interviews publiées, les assemblées publiques, etc. Sur la base de cette analyse, CJPMO et VJI ont conclu que - en termes d'engagement à une approche constructive du Moyen-Orient - les candidats se classent comme suit :

  • A      Dimitri Lascaris
  • A-     Meryam Haddad
  • B+     Judy Green
  • B+     Amita Kuttner
  • B       David Merner
  • C+     Courtney Howard
  • C+     Andrew West
  • C       Glen Murray        
  • C-      Annamie Paul

Les politiques actuelles du Parti vert sur les questions du Moyen-Orient, y compris sur Israël et la Palestine, sont particulièrement audacieuses et tournées vers l'avenir. En tant que parti progressiste, aucun des candidats n'a exprimé de point de vue fondamentalement contraire aux droits de la personne ou au droit international. « De nombreux candidats à la direction du Parti vert ont exprimé des positions audacieuses, allant de l'imposition de sanctions à Israël à la suppression progressive du commerce international d'armes du Canada, a déclaré Michael Bueckert, vice-président de CJPMO, mais Dimitri Lascaris se démarque des autres candidats, en tant qu’activiste de longue date pour les droits des Palestiniens. »

Tous les candidats à la direction n'ont pas un bon dossier sur ces questions, et CJPMO et VJI invitent les membres du Parti vert à choisir un ou une chef en qui ils ont confiance pour prioriser et défendre les questions qui leur tiennent à cœur. « C'est une occasion importante pour le parti non seulement de développer ses positions politiques fortes, a déclaré Corey Balsam, coordinateur national de VJI, mais également de se faire davantage entendre et d’être plus clair dans son plaidoyer pour la justice en matière de droits de la personne en Israël-Palestine. »

CJPMO et VJI, deux organismes non partisans, fournissent régulièrement des évaluations des candidats durant les courses à la direction et les élections générales. Les deux organisations comprennent que les enjeux relatifs au Moyen-Orient ne constituent pas les seules préoccupations des membres du PVC, mais nous espérons que cette évaluation aidera les électeurs à faire un choix éclairé lorsqu'ils voteront pour un nouveau ou une nouvelle chef. CJPMO et VJI encouragent les Canadiens qui partagent les valeurs du Parti vert à s’impliquer dans la course à la direction du Parti vert. La date limite pour devenir membre du parti et voter dans la course à la direction est le 3 septembre.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.