CJPMO soutient les manifestations internationales pour la justice raciale et contre la brutalité policière

2020-06-02.pngMontréal, le 2 juin 2020 – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) expriment leur soutien pour les manifestations en cours aux États-Unis, au Canada, et autour du monde à la suite du meurtre de George Floyd, un homme noir non armé de 46 ans, aux mains de la police à Minneapolis. Ces manifestations ont forcé un nécessaire débat public sur les questions du racisme anti-noir et de la brutalité policière et nous rappellent la lutte continue pour la justice raciale au Canada. Les communautés opprimées au Moyen-Orient et ailleurs ont également exprimé leur cause commune et leur solidarité, notant des expériences similaires en matière de violence policière et de discrimination.

CJPMO souligne que les protestations américaines ont lieu dans le contexte des récentes allégations de violence policière raciste au Canada. La semaine dernière à Toronto, Regis Korchinski-Paquet, 29 ans, est tombée de son balcon au 24ème étage lors d’une visite de la police, et sa famille a déclaré qu’elle pensait que la police était responsable. « Le meurtre de George Floyd nous rappelle le racisme systémique et la violence policière auxquels la communauté noire est confrontée au Canada », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO. « Nous devons nous engager à nouveau à lutter contre le racisme chez nous et à demander justice pour les victimes de la violence policière et leurs familles. ».

CJPMO remarque que les images troublantes de la violence policière américaine en réponse à des manifestants non armés rappellent la violence quotidienne à laquelle sont confrontés les Palestiniens aux mains de la police et des forces d'occupation israéliennes. Le week-end dernier, Eyad Hallaq, un homme palestinien autiste de 32 ans, a été exécuté par la police israélienne en se rendant à pied à l'école à Jérusalem-Est. Il n'est qu'une des centaines de victimes palestiniennes chaque année aux mains des forces de sécurité israéliennes. Comme aux États-Unis, les membres des forces de sécurité israéliennes accusés de tels incidents sont rarement poursuivis, et il est rare que justice soit rendue aux victimes.

CJPMO attire l’attention sur le fait que les événements à Minneapolis, Toronto, Jérusalem-Est sont reliées et que le racisme systémique et la militarisation du maintien de l’ordre sont des problèmes mondiaux. Le Canada et les États-Unis s’engagent dans des partenariats de sécurité et des programmes de formation de la police avec Israël, où ils sont exposés à des techniques souvent discriminatoires et mortelles. En 2016, Amnistie internationale a signalé que les programmes de formation de la police en Israël placent « les employés des forces de l’ordre entre les mains des systèmes militaires, de sécurité et de police qui ont enchainé durant des années des violations documentées des droits de l’homme. ». CJPMO demande la fin des partenariats de formation avec Israël, et la fin de la militarisation des forces de police.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.