Les Canadiens rejettent la condamnation du BDS par Champagne

Montréal, le 11 février 2020 – Tout comme des milliers de Canadiens, les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) rejettent la condamnation du BDS par le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne la semaine dernière. Champagne a déclaré : « Permettez-moi d’être ferme et clair pour tous les Canadiens : Nous condamnons BDS.  En tant que pays, nous devons nous attaquer d’urgence à la résurgence de l’antisémitisme dans notre pays et à l’étranger. ». Bien que les Canadiens rejettent totalement l’antisémitisme, ils sont très offensés que Champagne ait confondu le mouvement BDS avec l’antisémitisme. Le BDS, soit « Boycott, désinvestissements et sanctions », est un mouvement visant à exercer une pression économique sur Israël afin qu’elle respecte les droits humains des Palestiniens. Les sondages montrent que de nombreux Canadiens, incluant une majorité d’électeurs libéraux, appuient fermement les stratégies démocratiques, participatives et non violentes comme le BDS pour faire pression sur Israël pour qu’elle respecte les droits des Palestiniens.

 « La déclaration de Champagne semble avoir pour but de diffamer le mouvement BDS, affirme Thomas Woodley, président de CJPMO. Champagne cherche à confondre le BDS – un mouvement qui soutient les libertés civiles et les droits humains des Palestiniens – avec l’odieux héritage historique de l’antisémitisme. » CJPMO suspecte que la formulation de la déclaration de Champagne a été proposée par des groupes de pression pro-israéliens, qui cherchent à discréditer les institutions qui soutiennent les droits humains des Palestiniens. Tout comme la plupart des Canadiens, CJPMO ne s'attend pas à ce que le gouvernement libéral de Trudeau serve de porte-parole à des intérêts nationaux partisans.

L’appel au BDS a été lancé en 2005 par 170 organisations de la société civile palestinienne et s’est depuis avéré être un outil efficace pour contester les politiques de plus en plus oppressives et racistes des gouvernements de droite israéliens. Le soutien au mouvement international est important car les gens dans le monde entier s’impatientent face aux tentatives diplomatiques timides et de mauvaise foi pour parvenir à une paix juste entre les Palestiniens et Israël. CJPMO a soutenu le mouvement BDS en 2008, considérant ce mouvement comme un moyen légitime de protestation et de pression non violent fondé sur les principes du droit international. Le mouvement BDS a trois objectifs : 1) mettre fin à l’occupation par Israël de toutes les terres arabes et démanteler le mur, 2) reconnaître les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à l’égalité complète, et 3) respecter, protéger et promouvoir les droits des réfugiés palestiniens de retourner dans leurs foyers et leurs propriétés, ou à être indemnisés, comme le stipule la résolution 194 (1948) des Nations unies.

CJPMO souligne que les résultats des sondages publiés en 2017 indiquent que 75% des électeurs libéraux, ainsi que 88% des électeurs verts, et 84% des électeurs néo-démocrates, considèrent que les sanctions contre Israël sont raisonnables. Le même sondage a indiqué que 66% des électeurs canadiens considéraient globalement que les sanctions contre Israël étaient raisonnables. La condamnation du BDS par Champagne rappelle une motion conservatrice de 2016 condamnant le mouvement BDS qui était soutenu par la plupart des députés libéraux de l’époque. Les résultats du sondage de 2017 ont également indiqué que la majorité des Canadiens étaient opposés à la décision du Parlement de condamner les individus et les groupes qui promeuvent le boycott d’Israël.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Khaoula Chehbouni, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.