CJPMO : Le Canada doit demander la fin de la violence contre les manifestants iraqiens

Iraq_v02.pngMontréal, le 19 novembre 2019 – De concert avec 15 organisations de la société civile canadienne, CJPMO a signé une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau concernant la situation de plus en plus instable des droits de la personne en Iraq. La lettre demande au nouveau gouvernement libéral d’intervenir pour mettre fin à la violence et au bain de sang qui caractérisent la réponse du gouvernement iraqien aux manifestations populaires en Iraq depuis octobre 2009.

Au cours du mois dernier, des civils iraqiens sont descendus dans les rues des grandes villes comme Bagdad, Kerbala, Maysan et Basra pour manifester contre la pauvreté et le chômage, le manque de services publics et la corruption gouvernementale généralisée. Malgré le caractère pacifique de ces manifestations populaires, les Forces de sécurité iraqiennes et les milices armées ont réagi avec violence. Les organismes de défense des droits de la personne comme Human Rights Watch et Amnistie internationale ont accusé les Forces de sécurité iraqiennes d’avoir utilisé des munitions réelles, des grenades lacrymogènes et d’avoir battu les manifestants, et de les avoir enlevé et arrêté – incluant des blogueurs et des commentateurs de médias sociaux. Depuis le 1er octobre, plus de 319 manifestants ont été tué et au moins 8000 blessés, selon le dernier rapport de l’ONU. Amnistie internationale a décrit la situation comme étant un « bain de sang ».

CJPMO souligne que l’utilisation excessive de la force par les Forces de sécurité iraqiennes et les exécutions délibérées de manifestants non armés constituent non seulement une répression de la liberté d’expression, mais également une grave violation du droit international, qui interdit le ciblage de civils. Thomas Woodley, de CJPMO, a répondu : « Nous attendons de nos politiciens canadiens qu’ils fassent preuve d’un véritable leadership en matière de droits de la personne. Cela signifie condamner la violence contre les civils quel que soit l’endroit où elle se produit, y compris en Iraq, où la situation est déjà précaire après des décennies d’intervention internationale et de guerre. »

La lettre au premier ministre demande au gouvernement Trudeau de prendre des mesures concrètes pour implémenter les recommandations du rapport de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) sur les « Manifestations en Iraq ». Plus précisément, le Canada doit condamner les abus des Forces de sécurité iraqiennes, appuyer une enquête indépendante sur la violence contre les manifestants iraqiens, s’assurer que les auteurs de ces actes sont tenus responsables de leurs crimes et mettre en œuvre des mesures pour protéger le droit à la vie et le droit à la liberté de réunion pacifique et d'expression en Iraq.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Montrer 1 réaction

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.