Avant les élections, CJPMO exhorte les partis fédéraux à s’opposer à la loi 21

bill21.pngMontréal, le 27 août 2019 – En prévision des élections fédérales, les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) exhortent les partis fédéraux du Canada à prendre position contre la loi 21 du Québec. Intitulée « Loi sur la laïcité de l’État », cette loi interdit aux fonctionnaires en position d’autorité, comme les juges, les agents de polices et les enseignants, de porter des symboles religieux pendant l’exercice de leurs fonctions. Une organisation laïque, CJPMO s’oppose à ce projet de loi qui porte atteinte aux droits des Canadiens originaires du Moyen-Orient, et en particulier aux Canadiens musulmans. La Charte canadienne des droits et des libertés de la personne interdit au gouvernement d’adopter des lois qui empêchent ou découragent les Canadiens de pratiquer leur religion.

Comme l’a souligné le Globe and Mail, le premier ministre du Québec, François Legault, et son parti ont « sciemment piétiné la liberté de religion au Canada et ont mis au défi les politiciens fédéraux d’agir ou de s’exprimer sur le sujet. ». Le silence des partis fédéraux est étonnant – surtout de la part des libéraux, du NPD et du Parti vert, qui se présentent comme des partis socialement progressistes. Alors que les sondages au Québec suggèrent que de nombreux Québécois soutiennent cette nouvelle loi, la loi est un exemple flagrant de « tyrannie de la majorité » - où les droits des minorités religieuses du Québec sont sacrifiés au profit des peurs et des préjugés de la majorité.

 « Si aucun parti fédéral ne s’oppose à cette loi, ils sacrifient les droits civils canadiens fondamentaux au profit de la possibilité d’avoir quelques sièges parlementaires au Québec. », affirme Thomas Woodley, président de CJPMO. Étant donné le moment choisi pour l’adoption de la loi, CJPMO et d’autres ont conclu qu’elle vise les musulmans québécois. CJPMO considère que l’argument de la « laïcité » utilisé par Legault est fallacieux. D’autres provinces canadiennes sont laïques, et pourtant permettent aux employés de la fonction publique de porter des turbans, des hijabs, des kippahs et d’autres vêtements religieux sur le lieu de travail. En effet, en permettant aux fonctionnaires de porter les vêtements religieux de leur choix, les autres provinces démontrent leur laïcité.

CJPMO se joint à plusieurs organisations pour s’opposer au nouveau projet de loi. Une campagne appelé « Non à la loi 21 » a récemment été lancée au Québec. La campagne vise à ce que les Québécois de tous les milieux de la province portent un macaron « Non à la loi 21 » et un symbole religieux de leur choix pendant tout le mois de septembre.  La campagne a pour objectif d’atteindre 50 000 Québécois. Cette campagne s’ajoute à d’autres oppositions à la loi, notamment par la Commission scolaire English-Montréal, le Conseil municipal de Montréal, un syndicat des enseignants du Québec et bien d’autres.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.