CJPMO redemande la désignation du 29 janvier suite au massacre dans des mosquées en Nouvelle-Zélande

nz1.pngMontréal, le 15 mars 2019 — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) sont dévastés et bouleversés par la terrible attaque qui a eu lieu aujourd’hui contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande, où 49 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées. À la suite de cette terrible tragédie, CJPMO demande de nouveau au gouvernement canadien de défendre toutes les communautés musulmanes en désignant le 29 janvier comme une Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie.

Plus tôt ce matin, la nouvelle s’est répandue que deux tireurs avaient ouvert le feu sur deux mosquées à Christchurch. La police a arrêté quatre personnes suspectées d’être responsables de ce massacre. Sur un compte Twitter maintenant supprimé, l’un des suspects avait publié un manifeste raciste de 87 pages faisant état des motivations antimusulmanes et anti-immigration de l’attaque. Il avait également publié une photo suggérant qu’il avait été horriblement inspiré par Alexandre Bissonnette – l’homme qui a assassiné six hommes musulmans alors qu’ils faisaient leur prière lors de l’attentat de la mosquée de Québec en 2017.

Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a déclaré : « Les Canadiens sont malheureusement familiers avec les conséquences mortelles de l’islamophobie au Canada. Nous exprimons notre profonde sympathie et notre solidarité aux musulmans à Christchurch et dans le monde entier en ce jour sombre. ». CJPMO souligne que ces attaques récentes prouvent que l’islamophobie est un fléau mondial de plus en plus alarmant qui doit être traité par tous les gouvernements. L’automne dernier, en réaction à l’islamophobie croissante au Canada, CJPMO et le Forum musulman canadien (FMC-CMF) ont lancé la campagne « Je me souviens du 29 janvier ». Cette campagne demande au gouvernement canadien de désigner le 29 janvier, l’anniversaire de l’attentat de la mosquée de Québec, comme une Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie et toute autre forme de discrimination religieuse, comme le recommande le rapport du Comité permanent du Patrimoine canadien publié en février 2018. À la suite d’un autre massacre tragique, CJPMO appelle de nouveau le gouvernement canadien à se lever et à soutenir nos concitoyens musulmans.

Comme la Nouvelle-Zélande, le Canada a connu une augmentation de l’islamophobie au cours des dernières années. Le récent rapport de Statistique Canada sur les crimes haineux déclarés par la police a montré que, de toutes les communautés ciblées, les musulmans canadiens ont connu la plus forte augmentation de crimes motivés par la haine à leur encontre, ces derniers ayant plus que doublé entre 2016 et 2017. L’année dernière, un sondage des Associés de recherche EKOS a confirmé que l’islamophobie est un défi persistant pour la société multiculturelle canadienne. Néanmoins, le sondage a également révélé que beaucoup de Canadiens reconnaissent le problème de la discrimination religieuse et de l’islamophobie au Canada, s’y opposent fermement, et s’attendent à ce que le gouvernement prenne des mesures pour le résoudre. Le gouvernement canadien doit maintenant plus que jamais soutenir les musulmans canadiens.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.