CJPMO applaudit l’examen du Fonds national juif

harperfnj.pngMontréal, le 4 janvier 2019 Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) applaudissent l’examen minutieux du Fonds national juif  du Canada (FNJ) par les médias canadiens. Vendredi dernier, Evan Dyer de CBC a publié un article complet sur le fait que le FNJ-Canada contrevenait aux lois canadiennes et internationales à travers son soutien financier à l’armée israélienne et à des projets qui dépossèdent les Palestiniens de leur terre. Les activités illicites du FNJ-Canada sont un secret de polichinelle depuis des années, et CJPMO est ravie de voir les principaux médias canadiens discuter du problème.

Comme Dyer le fait remarquer dans son article, les partisans de Voix juives indépendantes Canada ont lancé une plainte officielle contre le FNJ-Canada auprès de l’Agence du revenu du Canada  (ARC) en 2017. La plainte reconnait que le FNJ a utilisé des dons de bienfaisance pour soutenir une armée étrangère, ce qui est en violation avec la réglementation fiscale canadienne applicable aux organismes de bienfaisance. La plainte soulignait en outre la complicité du FNJ dans les projets de colonisation israélienne auxquels s’opposent la politique étrangère canadienne et que l’ONU qualifient de « violation flagrante » du droit international (décembre 2016). En effet, selon l'ARC, une organisation ne peut être une organisation caritative si ses activités vont à l'encontre des politiques publiques. CJPMO souligne que l’un des plaignants est le Canadien d’origine palestinienne Ismail Zayid, dont le village a été démoli et dépossédé par Israël en 1967 et a depuis été transformé par le FNJ en « Parc du Canada », un parc situé dans les Territoires palestiniens occupés.

Charity Intelligence – une organisation canadienne à but non-lucratif – a été très critique à l’égard de la gestion financière du FNJ, accusant l’organisation de ne pas avoir mis en place de mesures de transparence ou de responsabilité financière. CJPMO reconnaît que la plupart des partisans du FNJ ne  supposent probablement pas que leurs dons seront redistribués pour financer une armées étrangère ou utilisés pour promouvoir une occupation militaire illégale. Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a commenté : « Les Canadiens s’attendent à ce que leurs dons soient utilisés pour des projets vraiment charitables et non pour perpétuer la souffrance humaine. ».

Pendant des années, CJPMO a attiré l’attention sur l’engagement du FNJ-Canada dans les violations des droits de l’homme commises par Israël contre les Palestiniens. L’exposé de CBC démontre également que de nombreux politiciens de différents gouvernements ont exprimé leur soutien pour le FNJ sans examiner de près le bilan de l’organisation. CJPMO demande aux politiciens canadiens d’arrêter de soutenir les activités du FNJ jusqu’à ce que l’organisation démontre sa responsabilité et sa volonté de respecter les lois canadiennes et internationales.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.