CJPMO: Les propos de Trudeau sur le BDS sont complètement inappropriés

trudeau.pngMontréal, le 8 novembre 2018 — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) sont surpris et déçus par les propos diffamatoires du premier ministre Justin Trudeau à l’encontre des Canadiens qui soutiennent le mouvement pacifique de boycott, désinvestissement et sanctions contre Israël, connu sous le nom de BDS. Hier, le premier ministre Trudeau a pris la parole à la Chambre des communes pour s’excuser au nom du Canada auprès des centaines de réfugiés juifs du MS Saint Louis que le pays a refusé d’accueillir en 1939, la plupart ont d’ailleurs été tués par la suite durant l’Holocauste. Après avoir présenté ses excuses tant attendues, Trudeau a condamné les Canadiens qui soutiennent le BDS et la critique légitime d’Israël. CJPMO rejette la suggestion de Trudeau selon laquelle la critique d’Israël serait liée à l’antisémitisme ignoble dont sont victimes les Juifs au Canada.

CJPMO fait remarquer que BDS est un mouvement non-violent légitime visant à exercer des pressions économiques sur le gouvernement israélien pour qu’il respecte les droits des Palestiniens. Le BDS demande 1) la fin de l’occupation militaire de la Cisjordanie par Israël, 2) l’égalité des droits pour les citoyens palestiniens d’Israël, 3) le droit des réfugiés palestiniens à retourner à leurs maisons et à recevoir une compensation. En effet, les objectifs du mouvement BDS sont complètement alignés avec la politique étrangère officielle du Canada et le droit international et condamnent un comportement injuste.

En réponse aux propos diffamatoires de Trudeau sur les activistes pro-justice. Le président de CJPMO Thomas Woodley a déclaré : « Plutôt que de se concentrer pour lutter contre les réalité antisémites et les attitudes xénophobes au Canada, le premier ministre Trudeau s’éloigne des véritables problèmes afin de défendre les intérêts d’Israël. ». CJPMO se demande pourquoi le premier ministre Trudeau a choisi de se concentrer sur Israël dans ses excuses auprès des réfugiés juifs, alors qu’il reste beaucoup à faire pour lutter contre l’antisémitisme et la xénophobie qui ont conduit à des actions telles que le refoulement du MS St. Louis. CJPMO pense que les excuses du Canada auprès des réfugiés juifs sont vides de sens si le gouvernement continue ses pratiques abusives visant à détenir et à déporter les demandeurs d’asile aujourd’hui. Si le gouvernement veut vraiment prendre position contre l’antisémitisme et la xénophobie, CJPMO estime qu’il devrait mettre fin à ces pratiques néfastes et lutter contre de telles actions en désignant le 29 janvier comme une Journée nationale de commémoration et d’action contre l’islamophobie et toute autre forme de discrimination religieuse.

CJPMO souligne que le gouvernement Trudeau n’a pas tenu sa promesse de « changement réel » en matière de droits de la personne et de lutte contre le racisme et la discrimination religieuse. Ce n’est pas la première fois que Justin Trudeau s’est attaqué aux partisans du BDS. En 2016, le gouvernement Trudeau a adopté une motion parlementaire condamnant les militants canadiens qui défendaient les droits des Palestiniens. Amnistie internationale s’est fermement opposée à cette motion parlementaire estimant qu’elle constituait une violation à la liberté d’expression et à la critique légitime d’Israël. CJPMO fait également remarquer que, jusqu’à maintenant, le gouvernement libéral a échoué à implémenter des mesures concrètes pour combattre l’islamophobie, l’antisémitisme et les autres formes de racisme systémique et de discrimination religieuse au Canada.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.