CJPMO : La réaction saoudienne au Canada est contre-productive

saudi_canada.pngMontréal, le 13 aout 2018 — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) pensent que les sanctions récentes de l’Arabie saoudite sur le Canada sont susceptibles de se révéler contre-productives, étant donné que les étudiants saoudiens sont ceux qui payent le prix fort de cette dispute internationale. La semaine dernière, après que la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland eut critiqué l’arrestation de militants des droits de la personne par l’Arabie saoudite, l’Arabie saoudite a cherché à punir le Canada : en rappelant l’ambassadeur saoudien, en suspendant les vols entre Toronto et Riyad, en retirant les étudiants saoudiens du Canada et en mettant un terme aux achats de blé et d’orge au Canada.

En termes d’impact sur le Canada, CJPMO souligne que les ventes de pétrole saoudien au Canada sont facilement remplaçables, et représentent seulement 10% des importations de pétrole du Canada. Il est également peu probable que la vente d’armes controversées de 15 milliards de dollars du Canada à l’Arabie saoudite soit touchée – un accord auquel se sont déjà opposés de nombreuses organisations de défense de droit de la personne, incluant CJPMO, et la plupart des Canadiens, selon un sondage. Pour ce qui est des sanctions saoudiennes concernant le blé et l’orge canadiens, les économistes canadiens insistent sur le fait qu’ils n’auront aucun problème à trouver un nouveau marché autre part. En  effet, l’Arabie saoudite est seulement le dix-septième partenaire commercial du Canada. Le Canada a plus d’échanges commerciaux avec Taiwan et la Belgique qu’avec le Royaume d’Arabie saoudite.

CJPMO pense que les récentes actions saoudiennes auront plus d’impacts négatifs sur les sujets saoudiens eux-mêmes. Alors que le commerce canadien peut être réorienté ailleurs, la vie et l’éducation des étudiants saoudiens au Canada – forcés de quitter le Canada par leur gouvernement dans le mois – vont être brutalement interrompues. Il y a environ 20 000 étudiants saoudiens au Canada – moins de 2% de la population totale d’étudiants étrangers. Toutefois, il y aura beaucoup d’implications académiques et professionnelles pour ces étudiants, en particulier pour ceux qui terminent des études supérieures sous une supervision académique spécifique ou des étudiants en médecine dont la carrière est maintenant en jeu. Le vice-doyen de l’éducation post-MD à l’Université de Toronto a exprimé son inquiétude pour les résidents en médecine saoudiens, notant que cela peut prendre des années pour que les étudiants internationaux obtiennent de nouveaux placements.

Thomas Woodley, le président de CJPMO, constate : « Le Royaume saoudien pourrait régler le problème en faisant le bon choix, c'est-à-dire libérer les activistes pour les droits de l’hommes arrêtés. Au lieu de cela, ils font une montagne d’un rien – et les étudiants saoudiens sont ceux qui en payent le prix. ». CJPMO est ravie de constater que la réaction brutale de l’Arabie saoudite au Canada a en fait attiré l’attention internationale sur le bilan effroyable du Royaume en matière de droits de la personne.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient, www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.