Une Canadienne arrêtée par Israël, le Canada doit intervenir

michaela.pngÀ Montréal, le 5 juillet 2018 — Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) réclame l’intervention du Canada suite à l'arrestation de Michaela Lavis, une citoyenne canadienne âgée de 21 ans, dans le village palestinien de Khan al-Ahmar. Lavis et une douzaine d'autres activistes internationaux des droits de la personne ont été arrêtés ce matin alors qu'ils tentaient d’empêcher la démolition de Khan al-Ahmar par Israël. CJPMO appelle le Canada à une intervenir pour garantir la libération immédiate de Michaela Lavis et protéger les Palestinien-ne-s de Khan al-Ahmar contre d'autres violations des droits de la personne par Israël.

La destruction de Khan al-Ahmar, village bédouin palestinien situé juste à l'extérieur de Jérusalem-Est, semble faire partie d'un plan plus large visant à étendre les colonies d’Israël autour de Jérusalem. Si elle devait aboutir, la construction de colonies israéliennes sur Khan al-Ahmar diviserait de nouveau les terres destinées à un futur État palestinien et isolerait encore davantage les Palestinien-ne-s dans Jérusalem et son entour. B'Tselem, une organisation israélienne de défense des droits de la personne, a prévenu la communauté internationale que les transferts forcés, les expulsions et les démolitions constituaient des crimes de guerre. Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a commenté : « CJPMO a appelé le gouvernement canadien à condamner les colonies israéliennes en Cisjordanie à plusieurs reprises. Ce qui se déroule à Khan al-Ahmar montre la brutale réalité qui accompagne l'expansion illégale des colonies, soit la destruction et les déplacements forcés ».

CJPMO souligne que les colonies israéliennes comme les transfert forcés de populations contreviennent à la quatrième Convention de Genève et au Statut de Rome et sont donc illégaux en vertu du droit international. Selon le droit humanitaire international, en tant que puissance occupante, Israël se doit d’assurer le bien-être des civils palestiniens dans les territoires occupés. Les Nations Unies, l’Union européenne et des alliés du Canada tels que la Grande-Bretagne et la France ont déjà fortement condamné les actions illégales d’Israël à Khan al-Ahmar. Plusieurs diplomates, activistes et journalistes occidentaux ont voulu se rendre dans le village ce matin, mais ont été bloqués par la police israélienne.

En décembre 2016, le Conseil de sécurité des Nations Unies (résolution 2334) a qualifié l’activité de colonisation israélienne de « violation flagrante du droit international » sans « aucune validité juridique ». CJPMO appelle le gouvernement canadien à se joindre à ses alliés internationaux pour condamner les violations éhontées du droit international par Israël et à exiger qu’Israël interrompe la destruction de Khan al-Ahmar. CJPMO demande également au gouvernement canadien de prendre des mesures immédiates pour assurer la sécurité et la libération de la citoyenne canadienne Michaela Lavis.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient, www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.