CJPMO déplore l’abstention du Canada lors du vote de l’ONU sur Gaza

Voting_Result-400x325_(1).pngLe 14 juin 2018 – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) sont déçus par la décision du gouvernement de Trudeau de s’abstenir lors du vote de l’Assemblée générale de l’ONU hier condamnant Israël pour sa violence disproportionnée contre les Palestiniens à Gaza ces dernières semaines. La résolution déplore «l’usage excessif, disproportionné et indiscriminé de la force par les forces israéliennes contre les civils palestiniens dans les territoires palestiniens occupés, incluant Jérusalem Est et particulièrement la bande de Gaza», et attire l’attention sur l’utilisation par Israël de munitions réelles contre les manifestants, incluant des enfants, des médecins et des journalistes.

 « Il est décevant de voir que le Canada n’a pas été capable de défendre le caractère sacré de la vie humaine », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO.  Ces dernières semaines, la répression violente par Israël des Palestiniens à Gaza a entraîné la mort de plus de 120 personnes et blessé plus de 13 000. « Indépendamment de notre relation avec Israël, nous devons être prêts à condamner sa violence aveugle contre les manifestants civils », continue Woodley. Cependant, CJPMO prend note avec satisfaction que le Canada n’a pas voté pour le camp d’Israël et des États-Unis comme à son habitude.

Les Palestiniens à Gaza manifestaient contre la confiscation historique de leurs terres et de leurs moyens de subsistances par Israël, et des difficultés résultant du blocus israélien de 12 ans sur le territoire. Israël a été vivement critiqué par les organisations de défense des droits de la personne à travers le monde pour son usage excessive de la force meurtrière contre les manifestants palestiniens. Sarah Leah Whitson d’Human Rights Watch suggère que les actions d’Israël  s’apparente à des crimes de guerre, et ajoute que « le recours par Israël à la force meurtrière en l’absence de menace imminente à la vie a fait de nombreux morts et blessés. ».

Israël et ses partisans se sont opposés à la résolution, affirmant que le pays était « pointé du doigt » par l’ONU. CJPMO réplique que, plutôt que d’être l’objet de critiques, Israël est souvent à l’abri des critiques et des sanctions de l’ONU. Alors que le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé des sanctions et des mesures punitives à d’autres pays, l’ONU ne parvient pas à intervenir contre la colonisation illégale et continue d’Israël en Cisjordanie sans parler de ses nombreuses autres violations aux droits de la personne. CJPMO souligne que l’ONU maintient simplement Israël aux normes du droit international qu’il s’est fixé. « Israël ne peut pas prétendre être une démocratie occidentale libérale », déclare Woodley, « et continuer à se comporter comme un État voyou, en violant les droits de l’homme à volonté ».

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.