CJPMO: La motion de l’opposition sur le Hamas est confuse et ambiguë

gaza.pngLe 6 juin 2018 — Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) sont déçus par la tentative des conservateurs de diviser et d’induire en erreur avec la motion d’opposition d’aujourd’hui condamnant le Hamas. La motion fait un certain nombre d’affirmations bancales concernant la situation actuelle à Gaza et le Hamas. La déclaration ignore également le contexte plus large du conflit israélo-palestinien, et le rôle d’Israël en tant que belligérant occupant le territoire palestinien. CJPMO pense que la motion vise à marquer des points politiques faciles au Canada sur le dos des Palestiniens dépossédés et opprimés.

 « Si les conservateurs soutiennent vraiment un État palestinien – comme ils le prétendent – alors la première étape consiste à assurer le respect du droit international », déclare Thomas Woodley, président de CJPMO. « Au lieu de cela, la motion conservatrice cherche à absoudre Israël de toute responsabilité pour avoir tué au moins 120 Palestiniens et blessé plus de 13 000. » CJPMO fait remarquer qu’en essayant d’attribuer entièrement le blâme au Hamas, la motion n’a aucun espoir de faire avancer le processus de paix et ne peut servir qu’à détruire la crédibilité que le Canada pourrait avoir aux yeux des protagonistes.

CJPMO fait aussi remarquer que la motion avance des accusations douteuses. La motion affirme que le Hamas a utilisé des « boucliers humains » à Gaza, mais il n’y a aucune preuve indépendante pour appuyer cette affirmation. La motion affirme également que les Palestiniens ont  lancé une « attaque violente » sur la frontière israélienne, mais rares sont ceux prêts à affirmer que des pierres et de la fumée constituent une « attaque violente » selon les normes d’aujourd’hui. La motion reproche également aux Palestiniens de refuser l’aide humanitaire israélienne, mais les Palestiniens ont accepté l’aide humanitaire fournie par l’Égypte et par d’autres pays, et l’indignation des Palestiniens contre Israël est compréhensible, étant donné que le blocus de Gaza dure depuis 12 ans et qu’Israël continue à tuer et mutiler des milliers de manifestants palestiniens.

CJPMO fait également remarquer que la motion contredit explicitement la demande de Trudeau pour une enquête indépendante sur les récents meurtres à Gaza ainsi que sur l’attaque du docteur canadien Tarek Loubani. La motion affirme qu’Israël peut mener l’enquête par elle-même, mais toutes les preuves suggèrent le contraire. Suite à des incidents « examinés » par Israël il y a plusieurs années, Amnistie internationale a déclaré : «Les enquêtes menées par Israël ne respectent pas les normes internationales d’indépendance, d’impartialité, de transparence, de promptitude et d’efficacité. L’armée  israélienne enquête sur elle-même et cela ne peut en aucun cas être suffisant pour obtenir la vérité et assurer la justice pour les victimes. » De plus, si Israël voulait vraiment mettre un terme à ces tueries, elle aurait pu mettre fin à toute violence et lancer une enquête après le meurtre des 17 premiers civils palestiniens le 31 mars.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.