16 000 Canadiens appuient la déclaration de Trudeau sur Gaza

manif.pngMontréal, le 22 mai 2018 Au moins 16 000 Canadiens ont envoyé par courriel leur soutien aux commentaires du premier ministre Trudeau, mercredi dernier, condamnant l’utilisation par Israël de munitions réelles sur les manifestants palestiniens. Ces milliers de courriels ont été envoyé à Trudeau, à la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland, à certains dirigeants parlementaires et détracteurs via une plateforme mise en place par les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO). Les députés locaux de chacune des personnes qui ont utilisé la plateforme ont également été copiés dans le courriel envoyé. Ce chiffre n’inclue pas les nombreux individus qui ont exprimé leur soutien par d’autres moyens.

« Il est évident que les remarques de Trudeau mercredi dernier ont le soutien d’une vaste partie de l’électorat canadien », fait remarquer Thomas Woodley, président de CJPMO. « L’assassinat de manifestants palestiniens non armés par Israël est odieux, et le Canada a raison de faire pression sur Israël pour qu’elle rende des comptes. », a continué Woodley. Trudeau a exprimé ses préoccupations profondes au sujet du meurtre par Israël de plus de 55 manifestants lundi dernier en déclarant : « C’est avec consternation que nous avons appris que Dr Tarek Loubani, un citoyen canadien, se trouve parmi les blessés, tout comme plusieurs personnes qui étaient non armées, dont des civils, des journalistes, des premiers répondants et des enfants. »

CJPMO note que les groupes de pression pro-israéliens canadiens ont également cherché à mobiliser leurs propres partisans pour s’opposer aux déclarations de Trudeau, mais leur nombre était très inférieur à ceux qui soutenaient la position de Trudeau. Cela peut être dû au consensus de plus en plus large sur le fait que le gouvernement de droite d’Israël est excessivement obstiné et violent. La quatrième convention de Genève  interdit les attaques contre les civils ainsi que contre le personnel médical, mais Israël a continué à tuer et à blesser les manifestants palestiniens y compris les enfants et le personnel médical pendant plus d’un mois. Depuis le 30 mars seulement, Israël a abattu plus de 100 manifestants et blessé plus de 2500 autres.

 « Les vraies démocraties ne tirent pas sur les manifestants », affirme Woodley. « Si nécessaire, ils les arrêtent et les accusent d’un crime ». Aucun israélien n’a été blessé lors des manifestations, et aucune propriété israélienne n’a été endommagée. CJPMO fait remarquer que les leaders du gouvernement Trudeau ont souvent désigné Israël comme une « amie et alliée ». CJPMO a supposé que cette amitié aurait été suffisante pour amener Israël à respecter l’appel de Trudeau pour une enquête indépendante sur les morts et les blessés à Gaza suite aux agissements d’Israël. Néanmoins, le gouvernement Netanyahu semble avoir rejeté la demande de Trudeau. Étant donné le soutien inconditionnel du Canada pour Israël dans les forums internationaux, beaucoup voient cela comme une gifle de la part d’Israël.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.