CJPMO commémore le 70e anniversaire de la Nakba palestinienne

NAKBA_FINAL.pngMontreal, 15 mai 2018  — Cette semaine, Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJOMO) commémore le soixante-dixième anniversaire de la Nakba palestinienne. La Nakba qui signifie en arabe « catastrophe », fait allusion à l’expropriation et la perte dont ont souffert les Palestiniens suite au plan de partage des Nations Unis de 1947. Sur plusieurs mois, au moins 700 000 Palestiniens sont devenus réfugiés, et des centaines de milliers déplacés de chez eux et privés de leurs moyens de subsistance par des milices juives. La Nakba est encrée dans la mémoire collective des Palestiniens qui n’ont toujours pas été autorisés à créer leur propre état, et qui font face aux persécutions du gouvernement israélien.

Le président de CJPMO Thomas Woodley a commenté : « la date d’aujourd’hui marque le soixante-dixième anniversaire de la Nakba, l’injustice la plus tragique de l’histoire contemporaine. Chaque année, les gouvernements canadiens marquent la création de l’État d’Israël, aucun gouvernement canadien n’a jamais émis de déclaration pour reconnaitre la perte et l’expropriation dont ont souffert les Palestiniens pendant la Nakba.»   

Soixante dix ans après la Nakba, quelque 5 millions de réfugiés palestiniens recensés sont  éparpillés à travers le Moyen-Orient. Même si la loi internationale garantit le droit aux populations civiles de rentrer chez elles après la fin du conflit armé (Convention IV de Genève, art.45, 46, 49), Israël avait refusé d’octroyer ce droit aux Palestiniens. Les Palestiniens qui sont restés chez eux pendant la Nakba, sont confrontés actuellement à une occupation militaire israélienne brutale, et à une citoyenneté de seconde classe à l’intérieur d’Israël même.

Au cours des nombreuses semaines passées, les Palestiniens ont maintenu à Gaza, une manifestation massive dans le but d’immortaliser les pertes dont ils ont souffert pendant la Nakba, tout en exigeant le droit de retour à leur patrie. Des milliers de manifestants palestiniens pacifiques ont été blessés pendant ces manifestations, et des dizaines ont été tués – au moins 55 pour la seule journée du 14 mai. CJPMO invite les Canadiens à prendre le temps de comprendre les réclamations légitimes du peuple palestinien et à participer aux événements locaux relatifs à la commémoration de la Nakba.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui oeuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.