CJPMO condamne Israël pour avoir tiré sur un médecin canadien et pour le massacre des manifestants à Gaza

loubani.pngMontréal, le 15 mai 2018 – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) condamnent Israël pour avoir tiré sur le médecin Tarek Loubani, basé à London (ON), blessé par balle alors qu’il s’occupait des blessés à Gaza. Bien qu’il ait clairement été identifié comme premier intervenant, Loubani a été blessé modérément à la jambe gauche et légèrement à la jambe droite. Un ami et collègue de Loubani, le secouriste Musa Abuhassanin a été tué ainsi que 54 autres Palestiniens hier à Gaza.

Loubani effectue régulièrement des missions médicales à Gaza, et tente de fournir un traitement médical aux manifestants palestiniens blessés par les tireurs embusqués israéliens. Lundi a été le jour le plus sanglant d’une manifestation qui dure depuis une semaine à Gaza, visant à attirer l’attention internationale sur la « Nakba » : la dépossession et la perte subies par les Palestiniens suite au Plan de partage de l’ONU en 1947. La condamnation internationale de la réaction violente d’Israël à la manifestation s’est intensifiée hier lorsque Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, a condamné « la mort choquante de dizaines de personnes » dont est responsable Israël et lorsque l’UE a exhorté Israël à respecter le principe de proportionnalité.

La réponse du gouvernement Trudeau a été apathique, la ministre des affaires étrangères Chrystia Freeland a refusé de condamner Israël pour sa réponse sanglante à une manifestation passionnée mais manifestement pacifique. Néanmoins, le chef du NPD, Jagmeet Singh a déclaré : « L’utilisation de munitions réelles contre les manifestants et les pertes de vie qui en découlent sont des violations évidentes du droit international et des droits de la personne ». Il a également réclamé une enquête indépendante sur la mort de ces Palestiniens.

« Nous demandons à notre gouvernement de condamner les coups de feu tirés contre Loubani, si ce n’est le meurtre des  55 autres Palestiniens », a déclaré Thomas Woodley, président de CJPMO. « Alors que tirer sur des civils palestiniens est illégal, tirer sur le personnel médical est encore plus effroyable », a continué Woodley. De nombreux experts ont souligné l’incongruité entre les meurtres à Gaza et l’inauguration en grande pompe de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. Les évènements actuels suggèrent que CJPMO avait raison d’être en désaccord avec le président américain Trump qui affirmait que le déménagement de l’ambassade était un pas vers la paix.

 

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient

www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.