CJPMO : Le Canada doit suivre l'exemple de l'Allemagne et cesser la vente d'armes vers l'Arabie Saoudite

Knotted_Gun.pngMontréal, le 24 janvier 2018 – Les Canadiens pour la Paix et la Justice au Moyen-Orient (CJPMO) pressent le gouvernement canadien de suivre l’exemple du gouvernement allemand vis-à-vis de ses relations avec l’Arabie Saoudite. Le 19 janvier, le gouvernement allemand a annoncé qu’il suspendrait ses ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, suite aux violations des droits humains perpétrées au Yémen. CJPMO salue la prise de position de l’Allemagne et appelle le gouvernement canadien à suspendre à son tour la vente d’armes aux Saoudiens.

L’Arabie Saoudite a ignoré à répétition la condamnation de sa campagne militaire au Yémen par la communauté internationale. Au cours des deux dernières années, la coalition menée par les Saoudiens a tué plus de 4 000 civils yéménites, sans aucune considération pour ces pertes civiles. Le blocus imposé par l’Arabie Saoudite au Yémen a également restreint l’arrivée de carburant, de nourriture et de soins médicaux de base, pendant que plus d’un million de Yéménites sont touchés par une vague de choléra. Lors d’un conflit armé, la quatrième Convention de Genève interdit l’obstruction du flux de soins et d’approvisionnement à l’intention de la population civile. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) déclare que 20 millions de Yéménites ont besoin de l’assistance humanitaire que le blocus de l’Arabie Saoudite continue d’entraver. L’ONU, ainsi que de nombreuses organisations de droits humains, ont accusé l’Arabie Saoudite d’enfreindre le droit international et notamment de commettre des crimes de guerres au Yémen.

CJPMO appelle gouvernement canadien à interrompre la vente d’armes au Royaume saoudien et à prendre position en faveur des droits humains. CJPMO juge que la décision du Canada relative à l’envoi de 12 millions de dollars d’aide humanitaire est particulièrement cynique, considérant que la vente de véhicules blindés légers lui en aurait rapporté 15 milliards. Le président de CJPMO, Thomas Woodley, soutient qu’«il est bien d’apporter une aide au Yémen, mais la seule façon pour le Canada d’avoir un réel impact sur la situation au Yémen est d’endiguer le flux d’armes vers l’Arabie Saoudite et de faire pression sur le Royaume pour mettre fin au blocus ».

Pendant des années, CJPMO et d’autres organisations de droits humains ont appelé le gouvernement canadien à stopper l’export d’armes en direction de l’Arabie Saoudite. Même sans compter les abus perpétrés au Yémen, CJPMO était préoccupé par la preuve apportée par des photos et vidéos concernant l’utilisation de véhicules blindés légers, fabriqués au Canada, allant à l’encontre des droits humains contre la population civile saoudienne. Au regard du rang mondial qu’occupe l’Arabie Saoudite en matière de violation des droits humains, CJPMO presse le gouvernement canadien de suivre l’exemple de l’Allemagne et de suspendre toutes les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient, www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.