Le Canada doit mettre fin aux plans d’annexion illégaux d’Israël : Signez l’engagement

Copy_of_Tell_YOur_MP__Sign_the_Pledge!.pngMadame, Monsieur,

En tant que regroupement d'organisations de la société civile canadienne qui suivent de très près le conflit israélo-palestinien, tant du point de vue humanitaire que des droits de la personne, nous vous demandons, en tant que membre du Parlement canadien, de signer l'engagement ci-dessous.  Cet engagement réclame une réponse concrète de la part du Canada aux projets annoncés par Israël d'annexer illégalement des territoires destinés à un éventuel État palestinien. 

Plus tôt cette année, le Premier ministre israélien Nétanyahou a annoncé son intention d'annexer de façon unilatérale de vastes portions de la Cisjordanie ainsi que toutes ses colonies, qui constituent le territoire qu'Israël occupe depuis 1967. Ce projet pourrait commencer dès le 1er juillet 2020 avec le soutien tacite des États-Unis sous la direction du président Trump. Si l'annexion a lieu, ce serait une injustice monumentale infligée au peuple palestinien, de plus elle serait explicitement illégale au regard du droit international et éliminerait quasiment toute possibilité de résolution négociée.

Une telle décision de la part d'Israël non seulement retardera un règlement pacifique du conflit entre Israël et les Palestiniens mais entraînera également un surplus de misère et de souffrance pour des millions de civils, essentiellement des Palestiniens mais aussi des Israéliens.

L'annonce d'Israël contredit les prémisses à la base de décennies de négociations internationales entre Israël et les Palestiniens entérinées par la communauté internationale. Elle va également à l'encontre de la politique de tous les grands partis politiques fédéraux canadiens, qui sont tous favorables à un règlement négocié entre Israël et les Palestiniens, règlement qui permettrait aux deux nations de vivre côte à côte dans la paix et la sécurité pour toutes et tous.

Les Palestiniens s'opposent fermement au plan d'annexion d'Israël, qui par ailleurs a été dénoncé publiquement et sans ambages par l'Union européenne,[i]  le Royaume-Uni,[ii] la France,[iii] 

l'Allemagne,[iv] la Norvège[v] et bien d'autres encore. L'Union européenne envisagerait un certain nombre d'options pour sanctionner Israël,[vi] et une lettre signée par près de 130 parlementaires britanniques appelle Boris Johnson à "faire comprendre à Israël, clairement et publiquement que ce plan d'annexion entraînera de graves conséquences, y compris des sanctions".[vii]

En revanche, la réponse du Canada est restée timide, bien que l'annexion aille à l'encontre de ses prises de position officielles de longue date sur la question israélo-palestinienne.[viii] En effet, le Premier ministre Trudeau a fait part de ses "profondes préoccupations et de son désaccord" avec l'annexion,[ix] et les fonctionnaires ont indiqué qu'il n'y avait "aucune chance" que le Canada reconnaisse l'annexion.[x] Cependant, les Canadiennes et les Canadiens s'attendent à beaucoup plus. Le 1er juin, plus de cinquante diplomates à la retraite, ambassadeurs et anciens ministres, ont exhorté Trudeau à se prononcer "haut et fort sur cette question".[xi]

Bien que la condamnation publique s'impose, il est évident que les discours et la non-reconnaissance ne suffisent plus : le Canada n'a jamais reconnu l'annexion par Israël de Jérusalem-Est occupée (1980) ou des hauteurs du Golan syrien (1981), mais cette non-reconnaissance n'a pas pour autant fait reculer le contrôle israélien sur ces territoires. Au contraire, il est impératif que le gouvernement canadien déclare une mesure ferme et décisive - une mesure qui pourrait réellement dissuader Israël d'aller de l'avant avec ses plans.

Lorsque la Russie a annexé la Crimée en 2014, le Canada a répondu en imposant des sanctions. Il est temps d'adopter une approche cohérente et fondée sur les principes du droit international.

Hormis les déclarations que les partis politiques canadiens ont pu déjà faire sur cette question, nous demandons aux députées et députés de signer notre engagement "Pas d'annexion en Israël-Palestine" :

En tant que membre du Parlement, je comprends que le Canada a la responsabilité de défendre le droit international et les droits de la personne. Le gouvernement canadien se doit donc de faire preuve d'une opposition significative aux plans d'annexion récemment annoncés par les dirigeants israéliens. J'invite le gouvernement canadien à envisager tous les moyens diplomatiques et économiques susceptibles de mettre fin à l'annexion et d'inciter Israël à respecter le droit international.

 

Signature_______________________________________Date_____________________

 

Cet engagement ne se prononce ni " pour " ni " contre " quelque idéologie ou parti politique que ce soit, mais plutôt en faveur du droit international, de la paix, de la justice et du développement humain en Israël-Palestine. 

Il y a plusieurs façons d'ajouter votre nom à cette promesse si vous êtes député.e  Vous pouvez choisir soit de:

  • Signer ci-dessus, scanner ou photographier la page signée, et envoyer un courriel à info@cjpme.org .
  • Simplement nous envoyer un courriel à info@cjpme.org pour nous faire part de votre soutien
  • Poster sur les médias sociaux en nous taguant et/ou nous envoyer un lien

Nous ajouterons des noms à la liste au fur et à mesure que nous les recevrons.  Si vous avez des questions sur cette promesse ou sur les organisations qui la soutiennent, n'hésitez pas à nous envoyer un courriel ou à nous appeler au 438-380-5410. 

Respectueusement,

  • The United Church of Canada
  • Mennonite Central Committee Canada
  • Canadian Labour Congress
  • Syndicat canadien de la fonction publique
  • Alliance de la Fonction publique du Canada
  • Independent Jewish Voices
  • Canadians for Justice and Peace in the Middle East
  • Mennonite Church Eastern Canada Palestine-Israel Network
  • Mennonite Church Manitoba Israel-Palestine Working Group

 

[i] EU Observer, “EU: Israeli annexation would 'not be left unanswered,'” April 23, 2020; Times of Israel, “11 European ambassadors warn Israel against West Bank annexation,” May 1, 2020.

[ii] Government of the United Kingdom, “Speech: Prioritising peace and cooperation in the Middle East in the midst of COVID-19,” Statement by UK Ambassador James Roscoe, April 23, 2020.

[iii] Jerusalem Post, “France threatens Israel ties over settlement annexation,” April 23, 2020.

[iv] Haaretz, “Germany, Palestinian Authority Release Joint Statement Against Israeli Annexation Plan,” May 19, 2020.

[v] Norway in the UN, “SC: The situation in the Middle East, including the Palestinian question,” Statement by Norway Ambassador Mona Juul, April 23, 2020.

[vi] Haaretz, “EU Discusses Sanctions Against Israeli Annexation That Will Not Require Consensus,” May 15, 2020. 

[vii] The Guardian, “MPs press for sanctions against Israel over West Bank annexations,” May 1, 2020.

[viii] Government of Canada, “Canadian policy on key issues in the Israeli-Palestinian conflict,” last modified March 2019.

[ix] Global News, “Canada concerned some of Israel and China’s policies undermine freedom, Trudeau says,” June 2, 2020.

[x] CBC, “Critics say Canada's silence speaks volumes as Israel races towards annexation,” May 21, 2020.

[xi] Canada Talks Israel Palestine, “Dozens of Former Canadian Diplomats Urge Trudeau to Speak Out Opposing Israel’s Annexation Plans,” June 1, 2020.

Montrer 1 réaction

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.