Les exportations d'armes du Canada vers Israël ont augmenté de 33 % en 2021, dans le contexte du bombardement de Gaza.

Montréal, 31 mai 2022 — Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) sont alarmés d'apprendre que les exportations militaires du Canada vers Israël ont augmenté de 33 % en 2021, au milieu de la campagne de bombardement de 11 jours menée par Israël contre la bande de Gaza occupée. Selon le nouveau rapport annuel du Canada sur les exportations militaires, le Canada a exporté 26 092 288 $ de biens militaires vers Israël en 2021, une hausse par rapport aux 19 583 838 $* de 2020 et une hausse qui s'approche du sommet historique de 26 893 255 $* de 1987. CJPMO demande au Canada de mettre un terme immédiat à cette tendance inquiétante en suspendant immédiatement tout commerce militaire avec Israël.

« Il est scandaleux que les exportations d'armes du Canada vers Israël aient grimpé en flèche l'an dernier, alors même que les forces israéliennes bombardaient des immeubles résidentiels à Gaza, agressaient les fidèles de la mosquée al-Aqsa et tiraient sur des enfants en Cisjordanie », a déclaré Michael Bueckert, vice-président de CJPMO. « Les fabricants d'armes canadiens ne devraient pas contribuer à l'assaut brutal d'Israël contre le peuple palestinien, ni en tirer profit », a ajouté M. Bueckert.

Le rapport annuel du Canada montre également qu'une partie importante des exportations du Canada continue d'être classée dans la catégorie des explosifs ou des composants connexes (6 135 094 $), tandis que d'autres exportations semblent être liées au programme spatial d'Israël (5 692 553 $) et aux avions militaires (4 302 801 $). Le Canada a également supervisé une énorme augmentation des exportations dans une catégorie qui peut inclure les viseurs d'armes, les ordinateurs de bombardement ou les composants d'acquisition de cibles (6 785 954 $). CJPMO note que cela soulève la possibilité que des armes ou des composantes fabriquées au Canada aient pu être utilisées dans les offensives militaires d'Israël à Gaza, y compris des frappes aériennes sur des cibles résidentielles qui peuvent constituer des crimes de guerre.

Ces nouvelles révélations font suite à la publication du rapport de CJPMO, intitulé Armer l'apartheid : Les exportations d'armes du Canada vers Israël, qui soulève des inquiétudes quant aux risques pour les droits de la personne que pose l'accélération des exportations militaires du Canada vers Israël. Dans ce rapport, CJPMO soutient que l'occupation israélienne, la violence contre les civils et les politiques d'apartheid présentent une situation de risque extrême dans laquelle les exportations d'armes du Canada pourraient être impliquées dans des violations des droits de la personne et du droit international. Le rapport recommandait aux responsables canadiens de prendre des mesures immédiates et proactives pour éliminer les risques associés à ses exportations d'armes vers Israël, par les moyens suivants : 1) suspendant tout commerce militaire avec Israël ; et 2) lançant une étude parlementaire pour déterminer si les exportations d'armes canadiennes passées et actuelles ont été utilisées contre des civils dans le Territoire palestinien occupé (TPO) ou lors de frappes aériennes sur Gaza.

* Les valeurs marquées d'un astérisque (*) sont représentées en dollars canadiens constants (2021).

A propos de CJPMO – Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation laïque et à but non lucratif qui rassemble des hommes et des femmes de tous les horizons désireux de voir la justice et la paix reprendre racine au Moyen-Orient. Sa mission est de permettre aux décideurs de considérer toutes les parties avec équité et de promouvoir le développement équitable et durable de la région.

Pour plus d'information, veuillez contacter : Michael Bueckert, VP CJPMO : 613-315-7947 ou [email protected]

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpme.org

L'ensemble ou des parties de ce communiqué de presse peuvent être reproduits sans autorisation.