CJPMO appuie l’appel au boycott du Championnat du monde de crosse en Israël

iroquois_.pngMontréal, le 6 juillet 2018 — Canadiens pour la Paix et la Justice au Moyen-Orient (CJPMO) appuie l’appel lancé par les défenseurs des droits de la personne à l’équipe de crosse des Iroquois Nationals quant au boycott des Championnats du monde de crosse, qui se tiendront en Israël du 12 au 21 juillet. CJPMO appelle également l’équipe nationale canadienne à boycotter le championnat en Israël – un État dont les violations des droits de la personne sont régulièrement condamnées par les Nations Unies, ainsi que par des organisations de défense de ces droits telles qu’Amnesty International.

Hier, la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI) a publié une lettre ouverte à l’intention des Iroquois Nationals, les pressant de se retirer du championnat qui se déroulera sur les ruines de villages palestiniens touchés par le nettoyage ethnique. CJPMO soutient cet appel de principe, encourageant la solidarité des Canadien-ne-s avec le peuple palestinien et les autres peuples autochtones opprimés de par le monde. CJPMO souligne que cette année marque le 70ème anniversaire du début de la dépossession de centaines de milliers de Palestinien-ne-s de leurs terres et leurs moyens d’existence. Les Palestinien-ne-s continuent de faire face aux abus des droits de la personne perpétrés sous l’occupation militaire israélienne et la colonisation des territoires palestiniens qui perdurent depuis des décennies.

Dans sa lettre ouverte, la PACBI écrit qu’Israël « a régulièrement et délibérément recours à des évènements sportifs pour détourner l’attention de l’oppression établie des Palestinien-ne-s ». Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a répondu que « qu'il s'agisse de verser des millions de dollars dans des projets de “gay-branding” ou de plantation d'arbres, le gouvernement israélien cherche constamment de nouveaux moyens de se faire valoir et de détourner l'attention de ses violations des droits de la personne ».

En 2005, la société civile palestinienne a lancé le mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), appelant la communauté internationale à faire pression sur Israël jusqu’à ce qu’il se plie au droit international. Le mois dernier, la star argentine mondiale de soccer Lionel Messi – qui avait publiquement condamné les violences commises à Gaza par Israël – a annulé une rencontre de soccer qui devait se tenir à Jérusalem, en Israël. Ainsi, en observant l’appel de la PACBI, l’équipe canadienne et les Iroquois Nationals ne seraient pas les premières équipes sportives à boycotter Israël pour sa piètre performance en matière de droits de la personne. CJPMO encourage fortement les individu-e-s, les institutions et les gouvernements à reconsidérer les liens académiques, culturels, sportifs, militaires et économiques entretenus avec Israël, jusqu’à ce qu’il cesse de porter atteinte aux droits de la personne des Palestinien-ne-s.

À propos de CJPMO – Les Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculaire, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, 438-380-5410.

Canadiens pour la Justice et Paix au Moyen-Orient, www.cjpme.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

–– 30 ––

Montrer 1 réaction

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.