Dites aux ministres Joly, Hussen et Miller d'arrêter le génocide ou de démissionner !

Le Canada a ignoré les avertissements répétés des experts de l'ONU et de la Cour mondiale sur le risque qu'Israël commette un génocide à Gaza, et la réponse du Canada à l'évolution de la situation a même aggravé la crise. En particulier, les ministres Joly, Hussen et Miller ont chacun mal géré leur portefeuille ministériel : La ministre des affaires étrangères, Mélanie Joly, a résisté aux appels au cessez-le-feu, a refusé de condamner les violences commises par Israël contre les Palestiniens et a ignoré la conclusion des tribunaux mondiaux selon laquelle il existe un génocide « plausible » à Gaza. Le ministre du développement international, Ahmed Hussen, a réduit le financement de l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) le jour même où la Cour mondiale a appelé à garantir l'aide aux Palestiniens. Le ministre de l’Immigration Marc Miller a retardé un programme de visas temporaires pour les membres de la famille des Canadiens vivant à Gaza, et a finalement mis en place un programme raciste avec des places limitées et des exigences de demande déraisonnables pour les personnes vivant dans une zone de guerre Nous ne pouvons accepter que cela soit l'héritage du Canada au milieu du génocide qui se déroule sous nos yeux à Gaza. Si ces ministres ne sont pas en mesure d'intervenir en ce moment de crise extrême et de réparer ces erreurs, ils doivent se retirer.

 

Dites au ministre Hussen : Annulez les coupes budgétaires de l'UNRWA, ne punissez pas Gaza !

Vendredi dernier, le Canada a pris une décision d'une cruauté honteuse en suspendant le financement de l'UNRWA, l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, à la suite d'allégations israéliennes non prouvées concernant quelques-uns de ses employés. Plus tôt dans la journée, la Cour internationale de justice (CIJ) a statué que les actions d'Israël à Gaza étaient potentiellement génocidaires, de sorte que la décision du Canada de suspendre le financement de l'UNRWA équivaut à un acte de punition collective à l'encontre d'une population menacée de génocide. 2 millions de personnes à Gaza dépendent de l'UNRWA comme d'une bouée de sauvetage humanitaire, car le siège d'Israël crée des conditions de famine et de maladie. Le Canada doit immédiatement revenir sur sa décision de réduire l'aide de l'UNRWA afin de garantir que la population de Gaza continue à recevoir une aide humanitaire.

 

Dites au Canada : Soutenez l'action de l'Afrique du Sud devant la CIJ, arrêtez le génocide à Gaza !

L'Afrique du Sud poursuit Israël devant la Cour mondiale ! L'Afrique du Sud a pris la décision de principe d'invoquer la convention des Nations unies sur le génocide, qui permet à la Cour d'imposer des « mesures provisoires », y compris la fin des opérations militaires d'Israël contre Gaza. De nombreux autres pays ont exprimé leur soutien à la plainte pour génocide déposée par l'Afrique du Sud contre Israël et, en tant que signataire de la convention sur le génocide, le Canada a également l'obligation de s'opposer au génocide. Il s'agit peut-être de la meilleure chance pour le monde de mettre fin au carnage meurtrier d'Israël à Gaza. 

 

Dites à Joly : Imposez un embargo sur les armes à Israël !

La guerre brutale d'Israël contre Gaza a pris pour cible les civils et les infrastructures civiles à un rythme alarmant. Plus de 70 % des victimes sont des femmes et des enfants, et Israël a gravement endommagé tous les éléments indispensables à la vie à Gaza : le logement, l'eau, l'énergie, la nourriture et le système de santé. Non seulement les actions militaires d'Israël constituent des crimes de guerre, mais les experts de l'ONU mettent en garde contre un « génocide en préparation ». Bien que le Canada ait voté en faveur d'un cessez-le-feu à l'ONU, il continue d'exporter des armes vers Israël à des niveaux record, ce qui rend le gouvernement canadien complice de la violence israélienne. Compte tenu de l'ampleur des morts et des destructions, le Canada ne doit pas continuer à exporter des armes vers Israël. Le Canada doit au contraire utiliser son commerce d'armes comme levier pour imposer un cessez-le-feu et mettre fin immédiatement à la violence.

 

Dites à Trudeau : Revenez sur votre vote honteux à l'ONU et condamnez les colonies israéliennes !

Il y a un mois, le Canada a voté CONTRE une résolution préliminaire de l'ONU condamnant les colonies israéliennes comme illégales et nuisibles à la paix. En fait, le Canada a voté contre des résolutions similaires au cours des 12 dernières années ! Le Canada envoie ainsi le message qu'il soutient le vol des terres palestiniennes par Israël, à un moment où le gouvernement raciste d'Israël étend les colonies, annexe des territoires et autorise les attaques des colons contre les Palestiniens. Cette semaine, le vote final de la "plénière" de l'ONU doit avoir lieu, et le Canada a l'occasion de changer son vote et de se placer du bon côté de l'histoire.

 

Censurez le Dr. Éric Sabbah pour ses commentaires racistes qui soutiennent le génocide à Gaza !

En octobre, le Dr Éric Sabbah, cardiologue québécois, a publié un message génocidaire sur Facebook, « Quelles que soient les images de Gaza, tout doit être rasé... », ajoutant : « Il est impossible de distinguer les bons des méchants... ».  Le Journal de Montréal a couvert l'histoire en indiquant que des plaintes avaient été déposées auprès de l'Ordre des médecins du Québec et du Conseil québécois de la santé.  CJPMO et d'autres membres du corps médical sont consternés par ce racisme éhonté et demandent la censure professionnelle du Dr Sabbah.

 

Faites entendre votre voix: Dites à notre gouvernement d'étiqueter les produits issus des colonies irsraéliennes

Pendant des années, le Canada a permis que des produits importés des colonies israéliennes illégales dans les Territoires palestiniens occupés (TPO) soient faussement étiquetés comme « Produit d'Israël ». CJPMO et d'autres soutiennent depuis longtemps que cette pratique est contraire au droit international et qu'elle contribue à la colonisation des terres palestiniennes par Israël. Forcée par une affaire juridique de revoir cette approche, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a récemment lancé une consultation publique sur la manière dont les produits provenant des « territoires contestés » (comme la Cisjordanie et la bande de Gaza) devraient être étiquetés. CJPMO a déjà soumis une analyse formelle affirmant que le Canada ne doit plus permettre que les produits provenant des colonies israéliennes illégales soient étiquetés « Produit d'Israël ». Heureusement, la consultation gouvernementale est OUVERTE À TOUS! Ainsi, quelques phrases originales de votre part sur la nécessité d'un étiquetage clair de la « région d'origine » augmenteront réellement la pression sur Israël. Continue reading

 

Dites à Trudeau : cessez de vous opposer à l'enquête de la CIJ sur Israël

En décembre dernier, l'Assemblée générale des Nations unies a voté à une majorité de 87 voix contre 26 pour demander à la Cour internationale de justice (CIJ) de se prononcer sur les violations des droits de la personne commises par Israël à l'encontre des Palestiniens. Bien que des milliers de Canadiens aient envoyé par courriel leur soutien à la résolution, le gouvernement Trudeau s'y est opposé !  Pire encore, il y a peu de temps, le Canada a envoyé une lettre à la CIJ pour lui demander de rejeter l'affaire. Si vous êtes comme nous, vous en avez assez des tentatives éhontées du Canada pour protéger Israël des conséquences de ses actions brutales et illégales contre les Palestiniens ! Continue reading

 

Dites au Premier ministre du Québec : N'ouvrez pas de bureau commercial dans l'apartheid israélien !

Récemment, le gouvernement québécois a annoncé l'ouverture d'un bureau à Tel-Aviv afin de renforcer les liens avec Israël. Il est choquant de constater que cette décision offre un cadeau important au gouvernement d'extrême droite d'Israël, alors même que celui-ci réprime violemment les Palestiniens, renforce son régime d'apartheid et annexe illégalement la Cisjordanie occupée ! Continue reading

 

Exigez que Pierre Poilievre et les politiciens fédéraux s'excusent pour avoir fait de la publicité sur un site Web raciste !

CJPMO a récemment publié un rapport intitulé "Legitimizing Hate" (Légitimer la haine), qui documente les politiciens ayant fait de la publicité sur un site Web raciste appelé "TheJ.ca". De nombreux articles de ce site expriment des attitudes racistes à l'égard des Noirs, des autochtones, des Palestiniens, des Arabes et des musulmans. Parmi les politiciens fédéraux qui ont fait de la publicité sur ce site, on trouve le chef du Parti conservateur du Canada Pierre Poilievre, la chef adjointe du Parti conservateur du Canada Melissa Lantsman et le secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères Rob Oliphant. CJPMO a exigé que les politiciens se distancient publiquement de ce site Web raciste, mais aucun d'entre eux ne l'a encore fait.