CJPMO condamne le vote du Canada sur Jérusalem à l’AGNU

Montréal, le 21 décembre 2018pr2.pngLes Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPMO) condamnent la décision du gouvernement Trudeau de s’abstenir lors de la résolution A/ES-10/L.22 de l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) aujourd’hui. La résolution exigeait que « tous les États membres respectent les résolutions du Conseil de sécurité concernant Jérusalem, et s’abstiennent de reconnaître les actions et les mesures qui y sont contraires. » Comme la plupart des Canadiens, CJPMO considère que cette demande de l’AGNU est raisonnable et conforme à la prétendue volonté du Canada de soutenir le droit international et une solution négociée à deux États entre Israël et les Palestiniens.

« Le vote d’aujourd’hui semble démontrer qu’il y a peu de « principes » dans la prise de décision du gouvernement Trudeau concernant Israël et la Palestine », a annoncé Thomas Woodley, le président de CJPMO. « L’abstention dans ce vote montre clairement que les politiques du Canada concernant Israël sont motivées par l’opportunisme politique », enchaîne Woodley. Un porte-parole des affaires étrangères a suggéré que cette résolution est « unilatérale et qu’elle n’a pas fait progresser les perspectives de paix auxquelles nous aspirons, et c’est pourquoi [le Canada] s’est abstenu de voter aujourd’hui ». Pourtant, CJPMO souligne que la résolution était en fait une initiative visant à inspirer le respect pour le processus de paix et pour les précédents diplomatiques.

La résolution d’aujourd’hui de l’AGNU affirmait que « toute décision ou action qui visent à modifier le caractère, le statut ou la composition démographique de la Ville sainte de Jérusalem n’ont aucun effet juridique, sont nulles et non avenues et doivent être rapportées en application des résolutions sur la question adoptées par le Conseil de sécurité. » CJPMO souligne à nouveau que la politique canadienne de longue date a été de reporter les décisions sur le statut final de Jérusalem à un processus de négociations. Que le Canada reste silencieux face à cette récente tournure des évènements est contrariant, et contredit les nombreuses platitudes des gouvernements Trudeau et Harper en soutien aux négociations entre Israël et les Palestiniens.

Dans un développement inquiétant pour l’indépendance internationale, le président américain Donald Trump a également menacé de couper les fonds aux pays qui soutiennent la résolution : une condamnation dans les faits de la reconnaissance américaine de Jérusalem. Et en effet, il est clair que de nombreux pays se sont abstenus de voter ou n’ont pas voté par peur des répercussions des États-Unis. Néanmoins, CJPMO applaudit les nombreux alliés canadiens en Europe qui ont voté en soutien à la résolution, incluant le Royaume-Uni, la France, l’Italie et l’Allemagne. La Russie et la Chine soutiennent également cette résolution.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.