Le vin vendu au Canada doit être correctement étiqueté

vin2.pngLe 13 juillet 2017 — L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a publié un avertissement concernant l’étiquetage trompeur des vins provenant des colonies israéliennes en tant que produits d’Israël. L’ACIA a précisé que ces raisins sont « cultivés, fermentés, transformés, mélangés et finis dans le territoire occupé de Cisjordanie », des territoires qui n’ont jamais été attribués à Israël ou reconnus comme en faisant partie. Suite au rapport de l’ACIA, la Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) a abandonné l’importation de ces vins mal étiquetés, et les bouteilles restantes seront retirées des rayons en magasin. CJPMO félicite l’ACIA pour sa décision d’assurer la rigueur, la transparence et la conformité en ce qui concerne l’étiquetage des vins provenant du Moyen-Orient, et en particulier pour ceux provenant des territoires palestiniens occupés (TPO).

L’ACIA souligne le fait que « le gouvernement du Canada ne reconnait pas la souveraineté d’Israël sur les territoires occupés en 1967 (Les Hauteurs du Golan, la Cisjordanie, Jérusalem-Est et la Bande de Gaza) ». Le président de CJPMO, Thomas Woodley, a ajouté : « Les institutions canadiennes ne devraient pas légitimer les entreprises qui opèrent et échangent illégalement dans des zones occupées par l’armée. En refusant d’approuver un tel commerce, le Canada respecte ses propres obligations légales, et fait également une différence humanitaire dans la vie des civils palestiniens vivant sous occupation. »

CJPMO souligne que la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU (décembre 2016) exigeait qu’Israël cesse toutes ses activités de peuplement dans les TPO. La résolution demande en outre à tous les États membres de l’ONU de faire la distinction dans leurs transactions entre l’État d’Israël et les TPO, étant donné que les infrastructures coloniales et les entreprises qui siègent en territoire occupé sont illégales.

Depuis 2015, l’Union européenne publie des directives sur l’étiquetage des produits importés des colonies israéliennes basées dans les TPO. Néanmoins, conformément au droit international, de nombreux Palestiniens ont appelé à un boycott complet de toute entreprise ou institution participant « directement ou indirectement » à l’occupation militaire israélienne des territoires palestiniens. CJPMO, pour sa part, recommande au Canada de suspendre l’importation de produits fabriqués illégalement par les entreprises israéliennes opérant en Cisjordanie.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Miranda Gallo, au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.