Sondage EKOS: Les Canadiens sont réceptifs aux sanctions et boycotts d’Israël

Sanctions_v.2.jpgMontréal, le 2 mars 2017 - Une deuxième série de résultats issus du sondage EKOS sur les attitudes des Canadiens à l'égard d'Israël révèle une rupture spectaculaire entre la politique du gouvernement canadien et les profondes préoccupations des Canadiens à l'égard des violations israéliennes du droit international. Le premier communiqué du 16 février a révélé l'opinion défavorable des Canadiens envers le gouvernement israélien ainsi que la perception que le gouvernement canadien était pro-israélien. Ce communiqué révèle d’ailleurs la réceptivité écrasante face aux sanctions et aux boycotts comme moyens de pression « raisonnables » pour assurer le respect du droit international.

Par exemple, 91% estiment que les sanctions sont un moyen raisonnable de condamner les pays qui violent les droits de la personne et le droit international. Ce nombre chute à 66% lorsque l'on a demandé aux répondants si ces sanctions gouvernementales contre Israël seraient acceptables.

« Le nombre de répondants appuyant les sanctions diminue lorsque le discours concerne Israël, mais ce nombre est fortement influencé par les partisans conservateurs, dont 70% rejettent les sanctions contre Israël », a déclaré Diana Ralph des Voix Juives Indépendantes. La réceptivité des membres des partis à l’égard des sanctions, variait entre 75% pour les libéraux et 94% pour le Bloc. Quatre-vingt-quatre pourcent des répondants néo-démocrates ont considéré que les sanctions contre Israël étaient raisonnables.

Une réceptivité similaire à l'appel palestinien au boycott d'Israël a été révélée par l'enquête. Soixante-dix-huit pour cent des Canadiens estiment que l'appel des Palestiniens au boycott est « raisonnable ». Encore une fois, les partisans conservateurs ont exprimé des points de vue radicalement différents de ceux des autres partis: 51% ont rejeté un boycott. Les adhérents des autres partis qui étaient réceptifs à l'appel palestinien au boycott allaient de 88% pour les libéraux à 94% pour le Bloc québécois.

« Ces résultats sont particulièrement impressionnants étant donné la diffamation de ceux qui appellent aux sanctions et aux boycotts par les dirigeants des partis conservateurs et libéraux », a déclaré Tom Woodley de CJPMO. « Alors que les appels aux boycotts et aux sanctions ont été dénoncés comme étant un nouveau genre d’antisémitisme, les deux tiers des Canadiens semblent en désaccord; 66% des répondants étaient réceptifs aux sanctions et 78% aux boycotts. » Les résultats de l'enquête précédente soulignent de sérieux doutes à l’égard de la normalisation du concept d’un nouveau genre d’antisémitisme »: 91% des répondants ont rejeté le nouveau concept selon lequel toute critique envers Israël était antisémite.

En février 2016, la Chambre des communes a adopté une résolution condamnant ceux qui appuient les sanctions et les boycotts contre Israël. Lorsqu'on leur a demandé s’ils appuyaient cette condamnation, 53% des participants ont dit non et 26% ont répondu par l'affirmative. Presque deux fois plus de partisans conservateurs ont répondu oui, mais un nombre important - 33% - a dit non.

L'ancien porte-parole de justice du Parti Vert, Dimitri Lascaris, a souligné l'énorme écart entre le soutien général du gouvernement Trudeau au gouvernement israélien et la position très critique d'une forte majorité de Canadiens. « Depuis sa prise de fonction fin 2015, le gouvernement Trudeau a voté contre les résolutions présentées par les Nations Unies qui critiquaient Israël plus de 25 fois. Le gouvernement Trudeau n'a jamais voté en faveur d'une résolution critique à l’égard d’Israël, mettant le Canada en désaccord avec tout le reste du monde, à l’exception des États-Unis, d’Israël et de quatre petits États insulaires.

L'enquête a été menée par EKOS Research Associates entre le 25 janvier et le 2 février 2017, avec un échantillon aléatoire de 1 000 adultes canadiens âgés de 18 ans et plus. La marge d'erreur associée à l'échantillon est de plus ou moins 3,1 %, 19 fois sur 20.

L'enquête a été coparrainée par une coalition composée des Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient (CJPM), des Voix Juives Indépendantes du Canada (IJV), de Dimitri Lascaris et de Murray Dobbin, commentateur politique. Un rapport complet et de tous les résultats du sondage peuvent être consultés à http://survey.cjpme.org, http://ijvcanada.org, ou http://dimitrilascaris.org.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec CJPMO au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

 

Montrer 1 réaction

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.