Les efforts du président de l’Université York applaudis par des groupes communautaires

choukrifin.pngMontréal, le 3 mai 2016 – Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) s’est jointe à d’autres organisations communautaires importantes pour signer une lettre ouverte applaudissant le succès du président de l’Université York, Mamdouh Shoukri, à créer un environnement inclusif et respectueux pour les étudiants. Les organisations ont adressé la lettre au président de l’université, M. Shoukri, et ont remercié ce dernier pour les mesures utiles et efficaces auxquelles il a recourues pour gérer diverses controverses à l’université.

Ces derniers mois, le président Shoukri a fait l’objet de critiques par des groupes pro-Israël véhéments qui l’ont accusé de ne pas en faire assez pour réprimer la controverse sur le campus et pour s’assurer que les étudiants juifs « se sentent en sécurité ». La lettre ouverte a souligné le fait que la controverse et le débat sont des phénomènes inévitables au sein d’une démocratie florissante et elle a applaudi les efforts de M. Shoukri en vue de « favoriser un marché de points de vue divers », tout en évitant les tentatives « d’effacer toute controverse ». La lettre a fait remarquer que l’Université York aide les jeunes Canadiens à mûrir en tant que citoyens en les exposant à des points de vue de personnes provenant de communautés d’origine différentes que celle de l’étudiant. « L’expérience de l’université devrait en être une révélatrice pour l’ensemble des étudiants », affirme le président de CJPMO, Thomas Woodley. « Bien que le fait de rencontrer des gens aux points de vue différents puisse être déconcertant ou pénible, cela est également très formateur. »

La lettre ouverte souligne que plusieurs catégories de personnes peuvent avoir des raisons de se sentir en danger sur les campus canadiens : les femmes, la communauté LGBT, les peuples autochtones et d’autres minorités. La lettre rappelle que le Canada dispose d’un code pénal complet pour protéger les personnes qui font face à une menace tangible ou à un comportement illicite. Pourtant, la Charte des droits et libertés du Canada ne cherche pas à garantir d’être « à l’abri de la peur », puisque cela serait impossible. La lettre ouverte met en garde : « Ceux qui insistent pour que vous vous assuriez que tous les étudiants de York “se sentent en sécurité” établissent un objectif impossible à atteindre et attendent de vous blâmer lorsque vous échouerez. »

La lettre ouverte a également noté les efforts herculéens déployés par M. Shoukri et par l’Université York pour créer un environnement dynamique, diversifié et inclusif sur le campus. Les organisations signataires ont reconnu les principes et les politiques officielles de l’université York visant à assurer l’inclusion et la diversité, ainsi que les nombreux programmes de promotion de l’inclusion et de l’harmonie sur le campus. Les organisations signataires concluent : « Nous vous remercions et vous soutenons en raison des mesure significatives auxquelles vous avez toujours eu recours pour gérer les enjeux à York, et reconnaissons York comme un chef de file nord-américain en matière de création d’une communauté universitaire dynamique, diversifiée et inclusive. »

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec CJPMO au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation.

– 30 –

 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.