Le nouveau gouvernement canadien doit faire preuve de leadership vis-à-vis du Moyen-Orient

Trudeau-MiddleEast2.pngMontréal, le 20 octobre 2015 — Avec le changement imminent de gouvernement suite aux élections d’hier, Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) rappelle aux dirigeants que les Canadiens s’attendent à l’exercice d’un leadership au Moyen-Orient. Plusieurs analystes s’entendent pour dire que l’éviction du gouvernement Harper représente une indication claire que l’approche unilatérale de Harper sur de nombreuses questions n’est plus acceptable, y compris ses manœuvres qui créent de la division au Moyen-Orient.

Thomas Woodley, le président de CJPMO, a affirmé : « Durant son règne, le gouvernement Harper n’a pas réussi à établir une approche aux questions du Moyen-Orient qui soit fondée sur des principes ». CJPMO soutient que la politique étrangère canadienne doit s’appuyer sur le droit international avec une norme commune appliquée à l’encontre de tous ceux qui le transgressent. Woodley poursuit en affirmant que « Le gouvernement Harper fondait fréquemment ses décisions de politique étrangère sur des “valeurs canadiennes” non définies. Cela menait à des positions sans aucun appui juridique valable ».  CJPMO est convaincue que le résultat des élections représente une répudiation de cette approche et exige un nouveau départ légalement défendable.

De nombreux observateurs s’entendraient pour dire que le Moyen-Orient est dans un état de d’agitation sans précédent. Qu’il s’agisse d’une véritable guerre, de troubles civils ou de répression généralisée, la plupart des peuples du Moyen-Orient font face à un avenir sombre. CJPMO croit qu’une nouvelle génération de dirigeants de partout dans le monde, y compris le nouveau gouvernement élu du Canada, doit proposer de nouvelles approches fondées sur des principes offrant la justice, la dignité et des possibilités de développement pour tous les peuples. Ces nouvelles approches doivent aborder la question des guerres, des violations des droits de la personne et des crises humanitaires, lesquelles devraient, dorénavant, constituer l’exception et non la règle au Moyen-Orient.

CJPMO a publié un « Guide électoral » (http://nb.cjpme.org/an_2015_10_15_elections_guide) plusieurs jours avant les élections canadiennes, évaluant les positions des partis sur les enjeux importants liés au Moyen-Orient. La plupart des partis, y compris les conservateurs et les libéraux, n’ont pas obtenu de bons résultats, généralement parce que leurs positions n’ont aucun fondement en droit international. « Avec un nouveau gouvernement, les Canadiens attendent avec impatience que le Canada choisisse à nouveau d’être un influenceur crédible et équitable au Moyen-Orient », a conclu Woodley.

À propos de CJPMO - Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec Patricia Jean au 438 380-5410
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient www.cjpmo.org

Ce communiqué de presse peut être reproduit sans autorisation. 

Soyez le premier à commenter

Un email avec un lien pour activer votre compte vient de vous être envoyé.